La radio a 100 ans : Europe 1.

Dans les années 60, pendant les cours au lycée, j’écoutais « Salut les Copains » en douce à l’aide d’un mini-transistor dont le cordon son suivait la manche de ma chemise jusqu’à la paume de ma main contre mon oreille gauche tandis que je prenais des notes incertaines avec un air très concentré… J’me suis jamais fait choper !! On ne plaisante pas avec la Séquence Rock de Daniel Fillipacchi et comme disait Jean Yanne :

« Quand j’entends le mot culture, je sors mon transistor »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.