ESCALE à QUAI 2018

Photo Jadette SALVA.

Notre « ouedmaster » a présenté « ESCALE en MER », mais l’animation n’était pas que sur l’eau. Les quais étaient très animés. Vous pouviez voir « ESCALE en SCÈNE », « ESCALE MUSIQUE » et même « ESCALE ASSIETTE » comme nous le proposaient les différents programmes de MIDI LIBRE ou de la GAZETTE de SETE. Moi, je vous invite à faire une autre visite:

« L’ ESCALE à QUAI  « 

Photo Jadette SALVA.

La ville de SÈTE pavoise! L’HERMIONE, la frégate du général LA FAYETTE, ainsi que les plus beaux gréments ont fait escale dans le port. Suivez-moi! ne me perdez pas de vue, les quais sont noirs de monde.

Photo Jadette SALVA.
Photo Jadette SALVA.
Photo Jadette SALVA.

Au pied de l’ HERMIONE, le marquis de LA FAYETTE a établi son campement, et les échoppes des petits métiers de l’époque ont fleuri sur les bord des quais. Un soldat, peut-être gradé, raconte, à qui veut l’ entendre, les victoires du Général. Laissons-le charmer son auditoire etcontinuons notre visite. Je vous emmène faire une promenade dans des villages d’un autre temps.

Attention! Écartez-vous! Les troupes du général La FAYETTE défilent au son des fifres et des tambours. Les étendards flottant au gré du vent.

Sur un foyer improvisé, la soupe cuit. Plus loin, les cantinières vantent les bienfaits de la MARQUISETTE. Entre-nous soit dit, Danielle la réussit bien mieux. Jacques peut le confirmer. En continuant notre balade, nous apercevons le forgeron martelant avec énergie l’enclume, forgeant un clou  à tête plate une lettre en son centre, que vous pouvez acquérir. Dans la même échoppe, des demoiselles préparent des crèpes au sarrasin. Tandis que d’autres, toujours sorties des années 1790, lavent des écuelles dans des cuves en bois. Au bord du quai, quatre musiciens débarqués d’une goélette ou d’un galion, jouent un air d’antan.

Eloignons-nous du bord du quai, trop de monde! Cela devient dangereux! Nous voici en IRLANDE. Un vieil Irlandais, quelque peu somnolant, a près de lui une corbeille remplie de tourbe avec laquelle a été calfatée le petit esquif devant nous. Le temps d’admirer la coquille de noix, un nuage sentant la saumure, nous submerge. Nous sommes chez les harenguiers russes! La fumée sort  d’un fût recouvert d’un sac en toile de jute. Derrière lui, une guérite nous offre un surprenant spectacle : des rangées de harengs suspendus à des  tringles, s’enfument….Ces harengs saurs sont à votre disposition. Harengs, si vous êtes les premiers à les acquérir, maquereaux méditérranéens en saumure pour les derniers. Et là, le goût n’est pas le même, nous en avons fait les frais. Voyez là-bas, les cadets du bateau russe le KRUZENSHTERN, qui défilent. Et sur le quai, des matelots jouent des musiques du pays. Admirez  les échoppes de souvenirs. Elles nous offrent un choix considérable d’objets décorés, de casquettes et de poupées russes.

Quelques pas plus loin, en jouant des coudes, nous voilà chez les CROATES. Là, le bois est à l’ honneur et la musique aussi. Un aimable pêcheur nous explique, dans sa langue maternelle et avec force gestes, le parcours de cette maquette, réplique de la nacelle qui transportait les agrumes vers d’ autres cieux. Heureusement, le langage des mains, nous connaissons! Derrière le sympathique pêcheur, une équipe prépare une soupe, recette croate, que vous pouvez déguster si le coeur vous en dit, suivie d’un verre de bière de fabrication locale. Vue l’heure et la journée printanière en ce dimanche d’ avril, je vous le déconseille, nous n’avons pas fini notre excursion. Des musiciens et leur drôles de cornemuses nous accompagnent, ils sont originaires  d’ALESSANDRIA del POLINO de CALABRE, et cette drôle de cornemeuse est une ZAMPOGNA, un instrument antique dont l’outre est un sac en peau de chèvre, ou de brebis, et pour plus de renseignements le musicien s’appelle PINO. Voilà votre curiosité satisfaite. Nous continuons notre visite.

 

Tient! nous voilà en pays connu! Contrée méditerranéenne ou provençale. Le cabanon du pêcheur ou le mas provençal est là. Rien ne manque. Il y a même le lavoir. Une dame lave son linge en se servant de la planche à laver, du battoir et d’un gros cube de savon, fabrication artisanale. La lingerie des années 90 sèche un peu plus loin. A côté, la dentellière nous dévoile le secret de la dentelle aux fuseaux. Devant le cabanon, des pêcheurs en tricots rayés entraînent les promeneurs dans une joyeuse farandole. Laissons-les danser. Continuons notre visite en  allant voir ce pêcheur qui monte un filet de pêche. Jacques est ravi. Que de souvenirs! Un autre lui explique comment le teindre avec des écorces de pin qu’il débite en petits morceaux. Le troisième lui montre les techniques du remaillage. Aussitôt la conversation s’engage et chacun de nommer les causes possibles des trous dans le trémail. Plus loin, c’est un palangre que prépare ce pêcheur. Un autre termine une nasse et celui-ci fabrique une bouée, pardon! un pare-battage! Et, de liège en filet, nous voici à la corderie. L’artiste est à l’œuvre, mélangeant les couleurs, tressant une corde bien solide. Les pêcheurs amateurs sont aux anges! Cette visite se fait bien sûr au son des tambours et des hautbois. Un son qui ne nous est pas inconnu!

Et c’est l’ESPAGNE qui  nous reçoit. Ses deux bateaux sont à quai, le GALEON et le NAO VICTORIA. Des pirates accueillent les visiteurs au pied du  galion.

La visite touche à sa fin, il ne nous reste plus qu’à déguster un plateau de coquillages agrémenté d’un verre de vin de la région, et d’aller flâner dans les boutiques à la recherche d’un tricot marin ou d’ un petit quelque chose sensé nous faire plaisir. Ce voyage dans le temps se termine, j’espère que cet après-midi fut distrayant,  plein de découvertes, et avec en  prime,  un bain de foule!  A croire que tout l’HERAULT s’était donné rendez-vous à l’ESCALE en MER, l’ ESCALE à QUAI, l’ESCALE à SETE.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.