Pentecôte 2019 : notre rassemblement.

Nous étions, ce 9 juin, réunis à Poussan dans la belle salle « Odéon ». Une salle plus petite que celles de nos rassemblements historiques, mais largement suffisante pour rassembler nos adhérents désormais et inéluctablement en nombres de plus en plus réduits. Ils étaient pourtant plus nombreux que dans nos prévisions les plus optimistes. Il faut dire aussi que nos amis d’Er Rahel, étaient accompagnés de quelques jeunes particulièrement joyeux et entraînants.

            La salle « Odéon », située en bordure de l’étang de Thau, présentait toutes les commodités. Le parking spacieux et fermé posséde des espaces de promenade très agréables par cette belle journée printanière. A l’intérieur et autour de la grande salle de restaurant de nombreuses salles annexes facilitant notre organisation et l’accueil des participants, assuré par Danielle Rodriguez-Long.  Le bar, équipé de larges frigos et tenu par l’amicale autour de Richard Andréo et Etienne Rosello, n’a pas désempli jusqu’à l’heure du repas. Les convives, installés par l’incontournable Jadette Salva autour de tables rondes de huit à douze personnes, ont apprécié l’excellent repas servi par le traiteur et ponctué, jusqu’en fin d’après-midi, d’intermèdes musicaux et dansants animés par un sympathique D.J.     

            Le rassemblement s’est achevé sur une satisfaction unanimement exprimée par les participants qui ont pu consulter l’exposition de Jadette (encore elle !) centrée sur l’actualité du cimetière de Rio Salado. Ils ont également eu la surprise de pouvoir admirer la splendide maquette de l’église du village, réalisée par François Laroza, exclusivement à partit d’allumettes collées. Pour cette réalisation, François a consacré 3000 heures de travail dont la plus grande part à RIO même, avant le grand départ. Elle  sera désormais exposée dans les locaux du CDHA (Centre de Documentation Historique de l’Algérie) d’ Aix en Provence,

 Pas la moindre critique n’a été relevée de la part des participants heureux de se retrouver après un temps d’errance et souhaitant le renouvellement de ce nouveau type de rencontre.

Nouveau départ ?

Vue panoramique de la salle par Jayme SALVA.

Pentecôte 2016 en septembre : réunion de l’amicale.

Le mot d’Ernest REYNE, président de notre amicale :

« Nombre d’entre nous ont pu penser que le 35ème anniversaire de l’existence de l’Amicale, célébré en 2016 à Villeneuve-Les-Béziers, marquait la fin d’une belle aventure amicaliste. C »est probablement la raison pour laquelle nous étions relativement peu nombreux ce week-end de septembre 2017 au Village Vacances AZUREVA de Cap d’Agde. Pourtant, au cours de ces 35 années, nous avions accumulé tant de souvenirs et vécu tant de moments d’amitié joyeuse, qu’il était inimaginable d’en finir avec nos rendez-vous annuels.

Carte postale d’Azureva offerte par jadette SALVA.

Continuer la lecture de « Pentecôte 2016 en septembre : réunion de l’amicale. »

Pentecôte 2006 : le texte retrouvé.

LÉZIGNAN la CÈBE PENTECÔTE 2006

La décoration de la salle pour ce 25ème anniversaire devait être originale. Mais que faire? Depuis 25 ans nous décorions notre salle, Mais il fallait changer, histoire de ne pas tomber dans le « déjà vu ».

Après de nombreuses réunions, de nombreuses suggestions, l’idée avait germé, et la veille de notre réunion, nous avions mis, tous ensemble, la main à la pâte et avions réalisé la déco de ce 25éme anniversaire.

Dés l’entrée, de chaque côté de la porte, de grandes feuilles de palmiers et dans la salle des panneaux lumineux annonçaient que nous étions à RIO SALADO, ER RAHEL, TURGOT, Au plafond, un énorme ballon central d’ où partaient des guirlandes , des palmiers en pots disposés sur la scène et des bouquets de ballons finissaient la déco. Une équipe s’ activait autour des tables toujours préparées avec beaucoup de goût. Sur un pan de mur l’expo- photos. Cette année, l’expo nous « parlait » de la côte si pittoresque qui bordait la plaine du RIO SALADO. Une seule personne pouvait nous « raconter la mer »: Yvon LOZANO, un baroudeur qui dénotait chez nous. Il ne pêchait pas l’araignée, le peigne l’abadèche ou le mérou. Non, il photographiait les criques, les baies, les plages qu’il sillonnait tantôt sur « l’ HISPANIOLA « ou sur les « 7 FRÉRES« . Et c’est ainsi que ce pan de mur nous faisait découvrir ou redécouvrir cette côte méditerranéenne aux noms très imagés donnés par nos grands parents. N’allez surtout pas chercher sur une quelconque carte « BICHY L’AGUA« , « les CANIARETTES » ou « CHAPA la SALE« . Vous ne les trouverez pas. De père en fils, ces noms, nous étaient transmis. Ainsi vous aviez la possibilité de passer une journée dans une belle crique où se trouvait, scellée sur un rocher, une plaque en ciment qui vous informez que vous étiez à « L’HÔTEL des COURANTS d’ AIRS« . Dans les années 30, une bande de jeunes était venue passer la nuit afin de pêcher et de se régaler d’un bon repas entre copains. Mais la nuit fut si froide que la plage fut baptisée « Hôtel des Courants d’ airs. » Et au grès des photos vous continuiez le voyage sous un ciel d’été et une mer d’huile pour aborder PORTIJOL……..Tout ce périple présenté sur le mur de la salle, les noms des criques écrits sur des ardoises, agrémenté de photos, de commentaires, de coquillages et d’ objets insolites échappés de la tourmente comme cette cisaille en bois pourvue de mâchoires cloutées, qui servait à immobiliser l’araignée évitant ainsi les piqûres douloureuses. Ou ces boules de verres colorées des chaluts de BENISAF que la mer déchaînée rejetait sur le rivage.

Et c’est ainsi que pendant 10 minutes, nous pouvions laisser naviguer nos souvenirs de l’ OUED HALOUF à BOU ZADJAR en passant par TURGOT PLAGE. Où vous pouviez , via les photos faire un plongeon de la BOULE, à condition d’être expert et posséder une forte dose de témérité. A défaut, il vous restait le quai de SASSA, celui de JACOBIN ou la DALLE pour apprécier..en pensée…. l’eau claire de notre plage. Après une rapide balade dans les dunes parsemées de petits coquillages blancs, direction SASSEL, le temps d’une petite visite derrière l’objectif de votre appareil photos, vous tiriez un bord vers les îles du CHACAL. Laissez vous dériver vers BOU ADJAR et la plage du MADDAK. Il ne vous reste plus ensuite qu’ à filer tout droit vers les ILES HABBIBAS afin de pêcher les djernas, ces mérous blancs ……Après 10minutes d’ évasion, vous débarquiez dans la salle des fêtes dans un brouhaha pas possible, sous un plafond de ballons multicolores attendant le moment d’ être lâchés sur les convives venus des quatre coins de la FRANCE, d’ABIDJAN et d’ESPAGNE pour vivre entre amis et en famille, une journée de fête……..

Jadette SALVA.

Continuer la lecture de « Pentecôte 2006 : le texte retrouvé. »

Pentecôte 2012 : jour de fête.

Commentaire d’ une saladéenne : « Notre réunion 2012 s’ est déroulée dans la bonne humeur et dans la joie des retrouvailles. »

Cette journée, au couleur de l’ Espagne, a vu près de 300 personnes (285 pour être exact) réunies autour de 5 paellas magnifiquement garnies que les convives ont appréciées.

Continuer la lecture de « Pentecôte 2012 : jour de fête. »

Pentecôte 2011 : le 30ème anniversaire.

Discours de notre président, Ernest REYNE, ce jour anniversaire.

Chers amis,

Je vous remercie d’être venus si nombreux aujourd’hui. C’est grâce à votre présence assidue, tout au long de son parcours, que notre amicale a pu atteindre le terme de sa trentième année. Merci à vous. Mais cette belle longévité nous la devons aussi à une équipe formidable. Alors au terme ces trente années, veuillez m’accorder quelques minutes d’attention. Je ne veux pas prendre trop de votre temps et j’essaierai d’être bref, mais permettez-moi de vous présenter les hommes et les femmes qui animent cette association et les principes qui ont guidé notre action.

Continuer la lecture de « Pentecôte 2011 : le 30ème anniversaire. »

Pentecôte 2010 : des gaspachos rondement menés.

Il faisait chaud et beau en ce dimanche de Pentecôte 2010. Le soleil s’est couché longtemps après 20 heures provoquant une sortie intempestive des convives vers les bancs extérieurs. Certains ont même poussé le cochonnet dans une partie de pétanque digne des Marseillais.

Continuer la lecture de « Pentecôte 2010 : des gaspachos rondement menés. »