Vie quotidienne dans nos villages : l’électricité.

Parcourant les pages de L’Écho d’Oran grâce à :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32759772v/date  (*)

je tombe sur un article concernant notre village dans l’édition du 31 janvier 1950.

Article de l’Echo d’Oran (archive Gallica BNF)

Qu’il me soit permit ici de réécrire cet article difficilement lisible en l’état.Bien sûr, notre « boîte à souvenirs » se met soudainement en marche. Pour deux raisons, entre autres :

-La date du 31 janvier 1950 :                                                                                             « J’avais quel âge? Qu’est-ce que je faisais? » Dure remontée dans le temps!!!

-La panne  d’électricité :                                                                                                   « Me rappelle plus??? Était-ce courant (sans jeu de mots)? »

Après ce « scoop » journalistique, j’attends vos remarques, vos souvenirs, vos déboires, que sais-je? il ne vous reste plus qu’à laisser un commentaire, en haut à gauche du présent article.                                                                                 Et ne me dites pas que dans nos trois villages, les coupures d’électricité étaient rares. M. LAROZA pourrait en parler.

A vos pupitres!!!

(*) Gallica est une excellente boîte à souvenirs. Vous y trouverez tout le bonheur du monde en vous replongeant dans les éditions de l’Echo d’Oran. Une véritable mine!!!

Escale à Sète 2018.

Mieux qu’un long discours, cette vidéo de l’Office de Tourisme de Sète expose utilement ces quelques jours fous durant cette fête du bateau et de la mer. Si le soleil  n’a pas toujours été au rendez-vous et les contre-temps nombreux, il n’en reste pas moins vrai que ce fut pour des 300 milliers de visiteurs une fête inoubliable dans une ville décidément habitée par notre Méditerranée.

Au gré de nos parcours dans les dédales de ses rues et ses quais, nous avons fait quelques photos qui viennent modestement illustrer cette ambiance festive.

Continuer la lecture de « Escale à Sète 2018. »

2018 : Les VŒUX du PRÉSIDENT.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Chers amis,

Permettez-moi, au nom de notre Amicale, de souhaiter aux Er-rahéliens,  Saladéens,  Turgotiens, leurs parents et amis, une bonne et heureuse année 2018. Une année de joie de bonheur et surtout de bonne santé.

En 2017, l’Amicale a pris un nouveau départ. Elle a réussi un rassemblement annuel dans une nouvelle formule qui certes se cherche encore mais qui semble avoir d’ores et déjà satisfait tous ceux qui ont pu y participer.

Son site internet renouvelé semble connaître un remarquable développement, sous la direction constante de son « ouedmaster » et avec l’aide de quelques amis particulièrement actifs. Il devient de plus en plus le lieu d’échanges privilégié et ne demande qu’à s’enrichir des souvenirs de ces tranches de vie qui ont imprégné notre culture. Peut-être  même y trouvera-t-on bientôt les sagas de quelques-unes des familles  qui ont fait l’Histoire de nos villages.

Nous avons par ailleurs suivi avec attention les travaux de réhabilitation du cimetière de Rio Salado, sous l’initiative et la vigilance du CSCO. Les travaux sont en cours et, grâce à votre générosité et à un effort de l’Amicale, nous avons pu remettre plus de 6000 euros à cette respectable association conduite  avec une remarquable efficacité par son Président, le Dr J.J. LION. Le budget de cette opération n’est toutefois pas totalement bouclé et notre souscription demeure ouverte auprès de notre trésorier à l’adresse suivante : Amicale du Rio Salado, chemin de St Pierre, 34970 LATTES.

Encore une fois, je souhaite de très bonnes fêtes et une bonne année 2018 pour vous, et aussi pour l’Amicale qui poursuivra son action.

Ernest REYNE, Président

============================================

Nous aussi Président  te souhaitons une bonne année 2018.
les Amicaliens du RIO SALADO

Nous levons notre verre à ta santé, président! (Archive de l’amicale)

Le point sur la réfection du cimetière de Rio.

Notre président, Ernest REYNE, nous informe.

Pendant de longues années, le cimetière de Rio Salado a été épargné, mais plus récemment, suite à l’effondrement du mur d’enceinte et en l’absence de gardien, il a été en grande partie vandalisé.
Le C.S.C.O (Collectif de Sauvegarde des Cimetières d’Oranie », présidé par le docteur Jean-Jacques LION et partiellement subventionné par le Conseil Régional de PACA, a pris en charge la remise en état et la préservation des cimetières d’Oranie les plus dégradés, dont celui de Rio Salado.
De nombreuses rencontres et discussions avec les autorités locales ont été nécessaires pour aboutir à un consensus sur les besoins les plus urgents.
Alertée par notre amie Michelle CHORRO, vice-présidente du CSCO, notre amicale a lancé, auprès de ses adhérents saladéens, une souscription visant à soutenir financièrement l’action du CSCO. Les sommes ainsi recueillies par notre trésorier ont été retenues sur un compte spécial jusqu’à la certitude que les travaux nécessaires, à commencer par la réfection du mur d’enceinte, seraient effectivement engagés.

Continuer la lecture de « Le point sur la réfection du cimetière de Rio. »

Nouvelle catégorie : on recherche…

Après l’ « appel du pied » de certains d’entre nous, le site décide d’ouvrir une nouvelle « rubrique-catégorie » qu’on retrouve en bas et à droite de cette page. Il suffit de cliquer dessus pour revoir tous les articles qui concernent ce sujet.

Ce jour, c’est Daniel LONG qui s’ « y colle » :

« Bonjour à tous,
Je viens faire appel à la mémoire collective des Saladéens. La vôtre et celle de vos ancêtres grâce aux récits qu’ils ont dû vous transmettre et que vous avez sûrement conservés minutieusement.
Je m’appelle Danielle Rodriguez, fille de Thomas dit « Néné », nièce de Cécile Rodriguez.
Passionnée de généalogie depuis des décennies, j’essaie d’ « habiller » mes ancêtres.
Je recherche des renseignements sur mon arrière -arrière-grand-père TIRADO Francisco.
Pourquoi une rue du village a-t-elle porté son nom? Pour quelles familles a-t-i l travaillé?
Et suprême cadeau, c’est bientôt Noël, on peut rêver, quelqu’un aurait-t-il une photographie de cet homme que je n’ai pas connu mais pour qui j’ai une tendresse toute particulière?
Merci d’avoir pris le temps de lire mon message.

Cordialement.
Danielle »