Fontaine de Rio Salado

Le 18 octobre dernier, Jean-Paul Amat demandait s’il existait à  Rio Salado une fontaine.
Bernard GOUARIN apportait un renseignement intéressant. Voici  ce qu’il écrit dans un mel :
«  Etant rappelé en 1956 et cantonné à Er Rahel je crois me souvenir qu’au mess, on buvait de l’eau de Rio Salado, en bouteille. Quelqu’un pourrait-il confirmer ou infirmer ce souvenir. En outre, tous les deux jours, ma section et moi allions protéger une station de captage sur la canalisation venant du barrage de Beni Badel, ménacée de destruction ».

La réponse de la part de Jadette SALVA n’a pas tardé. Voici ce qu’elle écrit :
« La source ne se trouvait pas dans Rio, mais à la ferme Boughédra, caïd de Rio. Cette ferme se situait derrière le cimetière. Après le stade, il y avait deux routes : une à droite qui allait vers Turgot et une autre à gauche qui se dirigeait vers le douar et la ferme Boughédra. L’eau alimentait un abreuvoir et un lavoir.
L’abreuvoir se trouvait dans la ruelle en face de la rue du cimetière et faisait partie , à l’époque,  d’un terrain vague où venaient boire les troupeaux qui rentraient des pâturages ainsi que les mules au retour des labours.
Le lavoir était situé dans la partie du jardin public proche de la gendarmerie. Le jardin n’existait pas encore . Il y avait à sa place un bosquet d’eucalyptus.
Il y avait également des puits dans le village mais souvent l’eau était saumâtre.
C’est seulement en 1939 que nous avons eu l’eau courante de Béni Badel ».

En outre, on peut trouver dans la rubrique « Archives » de notre site, un texte officiel,daté du 15 février 1859, signé du prince Jérôme Napoléon, chargé du ministère de l’Algérie et des Colonies, confirmant, entre autres, la présence de cette source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *