Notre port d’Oran par un ancien employé.

Il y a quelque temps, lors de la mise en ligne d’une très belle photo du port d’Oran depuis la chapelle de Santa-Cruz, j’ai avancé qu’il n’était pas possible que cette photo n’éveille pas de souvenirs.

La réponse n’a pas tardé.

Et qu’elle réponse ! puisqu’il s’agit d’un saladéen, Amaury CHOURAC-QUILOUL, qui fut employé dans la zone portuaire et qui , devant cette photo a certainement eu une poussée d’adrénaline mélangée à de lointains et chauds souvenirs.

Voici la photo indexée et plus bas son commentaire.

Santa_Cruz_2010_index
Photo d’archive.

1) La criée
2) Les baraques à casse croûte avec du poisson frais…et une « BAO »
3) Marins pompiers
4) Capitainerie
5) Quai d’Alger
6) Bureau d’embauches des dockers(la foire d’empoigne tous les matins)
7) Quai du Sénégal..(Où j’avais mon bureau…juste pour te dire que je n’étais pas docker)
8) Le chai
9) Chambre de commerce du port dirigée par un homme hors du commun qui n’hésitait pas à troquer son costume pour une salopette et dépanner une grue
il s’appelait Edouard Bendaoud.
10 Gare maritime de 2 compagnies
– la Compagnie Générale Transatlantique (CGT)
– la Compagnie de Navigation Mixte (CNM)
Je me rappelle d’un clochard qui avait élu domicile sur ce quai . On l’appelait « chabat » parcequ’il était originaire de Laferrière à 6 km de Rio.
Tout le monde l’aimait bien. On lui payait à boire et à manger et surtout on lui avait interdit de s’approcher du bord du quai. Tout le monde avait peur qu’il tombe à l’eau.
11) Quai Schiaffino où accostaient les cargos bananiers. Le jour de leur arrivée, c’était la course à la resquille du régime de bananes.
12)Quai LeBorgne
13) Dépôt de carburant…
14) La centrale électrique
15) Le quartier Gambetta
Nb : J’ai peut être commis des erreurs. J’espère que nos amis voudront bien les signaler.
Çà me revient : il y avait un employé de la chambre de commerce qui avait
une estafette Renault et qui était chargé d’alimenter les cargos en eau potable. Ce monsieur ne ratait jamais l’occasion de s’asseoir sur une bitte
d’amarrage…il disait que cela le soulageait car il souffrait des… hémorroïdes….
Bonne réception
.

Amaury CHOURAC-QUILOUL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *