« QUI POURRAIT ME DIRE? » : la Mitidja.

Nous connaissons tous LA MITIDJA : le hameau, la briqueterie, le pont et bien sûr l’Oued et les marécages de la zone inondable où nous apercevions les cigognes qui  venaient à la recherche de nourriture. 
Mais qui pourrait me dire d’où vient ce nom !! . J’en ai une idée mais est-elle la bonne ??
Le débat est ouvert.
Merci de votre contribution.
Amicalement
René

 

 

 

5 réflexions sur « « QUI POURRAIT ME DIRE? » : la Mitidja. »

  1. Soleil et Briller Il’ig et It’ij Metidja ou Mitidja « la plaine ensoleillée » Il existe également une Mitidja dans l’Ouarsenis.

  2. Encore un souvenir que tu remues dans ma mémoire, René. Mais cette fois-ci, il n’est pas seulement saladéen. Pour moi, la Mitdja ne constituait pas un « morceau » de Rio. Même pas une enclave. Seulement un domaine éloigné du centre de notre ville, sur la route d’Er Rahel, en contrebas. Un peu étrange. On ne s’y arrêtait pas car c’était un domaine privé. Dans ma mémoire d’enfant, c’était un riche propriétaire qui occupait les lieux. Nous connaissions le fils du « gérant ». Sympathique et plein d’entrain. Mais ça s’arrêtait là. Au collège ou au lycée, à mon grand étonnement, j’ai appris qu’il existait la Mitidja, là-bas du côté d’Alger, dont on disait le plus grand bien. Je me suis laissé toujours penser que le propriétaire de « ces » Mitidjas devait être très riche. J’avoue que je ne suis pas allé plus loin dans la connaissance de ce lieu qui n’a pas excité ma curiosité. Jusqu’au jour où notre ami René a tisonné ce qui était recouvert par l’épaisseur de mon ignorance. Sacré René!!!

  3. René, je suis incapable de répondre à ta question. J’ai mis en branle le téléphone arabe, et demandé à mes « sources » de me venir en aide. Après des conversations bien souvent stériles, j’ai pu savoir que MITIDJA est un nom commun arabe, comme M’LETA ou DJEBEL. MITIDJA veut dire tout simplement: la plaine.
    Voulant chercher plus loin, j’ai lu sur INTERNET ce que LAUGIER de TASSY, chancelier du Consulat d’ALGER, écrivait en 1725: « MITIDJA était la déformation de MUTIDJA ». Donc, MITIDJA voulant dire PLAINE, peut être que les abords de l’oued furent nommés ainsi. Pourquoi pas?
    Mais ce que je sais de source sûre, pour l’avoir lu sur l’ EPOPÉE des ORANIENS, c’est que la famille JACOBIN fut la première à s’y installer, n’ayant pu obtenir de concession dans RIO SALADO:
    «A l’origine , grand-père et grand-mère JACOBIN, c’est ainsi qu’on les nomme familièrement mais avec infiniment de respect dans le village, vinrent s’établir dans la partie la plus malsaine de la région, au bord du RIO SALADO. Partout s’était répandue la réputation détestable de ces parages que personne n’osait habiter. Certaines années la ferme JACOBIN fournissait à elle seule, un nombre de décès égal à celui de tout le village. Un paludisme particulièrement insidieux et tenace terrassait les hommes et les femmes qui se hasardaient sur les rives du RIO. On racontait et on raconte encore dans les familles saladéennes, une anecdote teintée d’admiration: Grand-mère JACOBIN allait tous les matins voir les ouvriers de la ferme, un bocal plein de comprimés de QUININE, et chaque ouvrier devait d’office avaler un comprimé.»
    Voilà ce que j’ai pu trouver dans les archives de L’AMICALE.

  4. Bonsoir Jadette. Bonsoir Joseph.
    Merci pour vos réponses.
    J’ai également reçu celle de Josette Candéla qui ne semble pas répondre à  »notre Mitidja ». Elle situe la (une) Mitidja dans l’Ouarsenis. Il semble qu’elle se réfère à la contraction de Soleil et briller en arabe pour arriver à  »la plaine ensoleillée  ». La plus célèbre et la plus fertile était la plaine située aux portes d’Alger.
    Pour ma part, je sais que le nom de Jacobin est indissociable de la Mitidja. Il y exploitait la briqueterie. Mais était-ce déjà le’’ lieu dit’’ à l’époque ?

    Mais comme tu le sais, je suis plus pragmatique , qu’intellectuel et en me référant à la tradition orale recueillie auprès des anciens et, plus près de nous, aux récits de Jean ROBERT dont le premier poste d’instituteur était Le Kéroulis et de celle des grands-parents de Denise les DUBOIS , Maître de Chais pour le grand-père et épicière et  »cantinière » pour la grand-mère (Ils étaient salariés du Domaine.) Ce Domaine du Kéroulis a été crée par la famille GERMAIN originaire (tout comme la famille BORGEAUD) de la plaine de la Mitidja aux portes d’Alger (Boufarik).

    Elle en a fait le hameau moderne que nous avons connu. La famille GERMAIN a également acheté des terres aux alentours et y compris à Rio. Il semblerait qu’elle a baptisé la propriété de RIO  »Mitidja » en souvenir du domaine algérois.
    Voilà d’où vient je crois le nom de notre chère Mitidja.
    Je me souviens que des familles habitaient là bas. Notamment la famille Arnaud dont un fils (dont j’ai oublié le prénom) fréquentait l’école de garçons de Rio.
    Il me semble aussi que le professeur d’ophtalmo Arnaud (aujourd’hui à la retraite) de Montpellier y était natif (sous toutes réserves).
    J’ai vu avec beaucoup de plaisir que notre site avait eu un coup de « rébosso » J’espère que ce ne sera pas éphémère comme le rébosso mais deviendra le « Lévante » de tous les jours.
    Amitiés
    René Cardona

  5. Ton explication est logique René, d’autant plus que je me rends compte que dans aucun récit relatif à la famille Jacobin, le mot « MITIDJA » n’est mentionné. On parle toujours des bords de l’oued.
    J’opte pour cette explication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *