L’eau de Beni badel

Dans la Rubrique « QUI POURRAIT ME DIRE? ».
A quelle date et comment la population et la municipalité du village ont accueilli L’EAU DE BENI BADEL?
J’en ai quelques souvenirs assez flous que je ne livrerai pas dans l’immédiat de crainte que Jadette « dégaine  » de ses archives des preuves écrites qui me feraient penser que je perds la mémoire.
Je vous rappelle que l’usine qui fabriquait les tuyaux (avec du sable de la plage) était à Laferrière.
René Cardona.

Finies les vacances! Vive les vendanges!

La saison de plage était finie ! Alors commençait la période des vendanges.

20 août 195…, et les suivants, le village sortait de sa léthargie écrasé encore par la chaleur.

Ce matin là, comme tous les ans dans l’Echo d’ Oran, dans la rubrique « Régionale » on pouvait lire sous la plume du sympathique Émile GARAIT (Mimilo pour les amis) :

« Les vendanges commencent à RIO SALADO…. » et immanquablement, le texte   débutait par :

Continuer la lecture de « Finies les vacances! Vive les vendanges! »

1er mai : sur la plage d’Assinie.

Bonjour,
J’ai passé le W.E à Assinie* et le long de la plage je suis allé jusqu’au village de pêcheurs ashantis ** de MANDJIAN à environ 1 Km de chez moi où les pirogues étaient au sec sur la plage. Hélas! il n’y a plus beaucoup de poissons. La pêche industrielle sévit ici aussi au détriment des pêcheurs traditionnels.
J’ai pris en photo les pirogues qui vont bientôt devenir des antiquités car
faites dans un seul tronc d’arbre.  Arbre  qu’on ne trouve plus de cette taille : la foret ayant été exploitée sans ménagement.
Bonne fête du travail à tous les … retraités.
Amitiés.
René.

*Assinie : plage à 80 km à l’est d’Abidjan.  Assinie est une station balnéaire de la Côte d’Ivoire, au bord du golfe de Guinée.

**Ashanti : tribu de pêcheurs qu’on trouve sur la cote entre le Bénin ,le
Ghana  et la Côte d’Ivoire.

Photo René CARDONA
Photo René CARDONA

Continuer la lecture de « 1er mai : sur la plage d’Assinie. »

Qui pourrait me dire?

Chers Amis,
Je n’ai pas réussi à trouver l’explication, alors je fais appel à vous les érudits de la faculté du Messada et à ceux de l’université de Sidi Kacem
C’est une question existentielle.
Pourquoi, à Rio, on consommait (beaucoup) de sardines soit grillées (celles que je préfère) soit en escabèche soit frites , des boquerones  , des anchois. Mais jamais des alatches qu’on réservait à la pêche et au bromech
D’ailleurs autant que je m’en souvienne le prix était bien moins cher.
J’attends vos réponses pour ne plus penser aux alatches avec mépris.
Amicalement
René Cardona
Abidjan

 

Les voeux de Côte-d’Ivoire.

Pour entamer cette nouvelle année, je vous propose cette photo.
Ce palmier au bord de la lagune à Assinie a été partiellement déraciné. Il est resté des mois en équilibre puis peu à peu ses racines se sont renforcées, il a relevé la tête vers le soleil et il a gagné! 

Quel symbole !!!

Archive R. CARDONA

Meilleurs vœux à tous.
 Bonne Année 2017
René et Denise Cardona
Abidjan 31 Décembre 2016

 

 

 

 

LES MOUCHES TSE-TSE (Gabon décembre 1969)

mouche-tse-tse
Mouche tsé-tsé ou glossine. Archive R.Cardona

Toujours dans le cadre de mon travail, je cherche  à rencontrer les forestiers pour les assurer. Après plus de six mois, je les ai presque tous vus aussi bien les particuliers que les Sociétés.  Il en reste quelques uns à voir au fin fond de la brousse ou sur des chantiers accessibles seulement en bateau ou en avion.

Continuer la lecture de « LES MOUCHES TSE-TSE (Gabon décembre 1969) »

ANECTODES PERSONNELLES ET AUTHENTIQUES SUR LES SORCIERS EN COTE D’IVOIRE.

En 1978, j’achète une R 16 neuve. Le directeur de Renault-Côte d’Ivoire est un Pied Noir et il m’accorde une bonne remise. Comme je l’utilise pour mes déplacements en brousse, je fais installer une plaque blindée sous le carter et des amortisseurs spéciaux. Si tout se passe bien le premier mois,  ça se dégrade très vite. A ma première sortie, les ennuis commencent.

Je profite des vacances scolaires pour organiser une tournée Travail suivie d’un W.E loisirs en famille. Je dois voir un assuré, M. Brastad, important planteur d’ananas  et propriétaire de l’Usine Safco, conserves et jus d’ananas à Tiassalé a environ 200 km d’ Abidjan. Route goudronnée.

usine-safco-tiassale
Usine de la SAFCO à Tiassale (archive R. CARDONA)

Continuer la lecture de « ANECTODES PERSONNELLES ET AUTHENTIQUES SUR LES SORCIERS EN COTE D’IVOIRE. »