TRADITIONS ET SOUVENIRS DEVANT NOTRE BLASON EN C.IVOIRE

Le récent commentaire de Michel Carréga, concernant les maires deRIO, m’a fait relire « la 8eme balade ».

Je ne connaissais pas « l’histoire » du blason de Rio, bien que, comme tout un chacun, je me le sois approprié.

J’en ai fait faire des reproductions! Dont une en plâtre. Une autre sur du contre- plaqué  destinée à la plage d’ Assinie où nous passons nos dimanches.  A chaque occasion, notamment pour les Gaspachos de Pâques, je le mettais en bonne place, à la vue de tous.

Quand un compatriote, et encore plus un Saladéen,  venait me rendre visite (ce qui hélas n’est pas arrivé souvent), je l’invitais à planter un arbre devant le blason de Rio.

Le dernier à l’avoir fait est Antoine KRAUS, le petit fils de Paul et de Michelle KRAUS, venu en stage à Abidjan. Antoine s’est prêté volontiers  à la tradition. C’était le 29 Août 2009….. 10 ans déjà.

L’arbre aujourd’hui a bien grandi.
René
.

Antoine à Abidjan en 2009.
Plantation de l’arbre.
L’arbre d’Antoine : un tulipier du Gabon.
Le tulipier en fleur.
La fleur du tulipier.

Quelle surprise!!!

Chers Amis
Quelle surprise ce matin!! Sur le mur de clôture du jardin, je vois un animal
qui se promène tranquillement. En m’approchant, je reconnais un petit pangolin. Si en brousse j’en ai vu souvent, ici en ville, c’est la première fois . Il n’a pas l’air farouche. Au lieu de fuir, il descend le long d’un
bougainvillier et, sans tenir compte de ma présence, il traverse la pelouse
pour se diriger dans une haie sous des bananiers.
Je vous le fais découvrir. Certains de mes amis Ivoiriens le mangent bien que
ce soit une espèce protégée.
Je me demande si dans nos gaspachos, il pourrait relever le goût avec nos
viandes traditionnelles. Je peux le rapporter pour les prochains.
Bien amicalement
René
Abidjan


Le pangolin, fourmilier d’Afrique et d’Asie du Sud-Est est proche du tatou. Ses écailles font l’objet d’un intense trafic.

C’est un animal insectivore qui se nourrit de termites et de fourmis qui restent collées à sa langue. Sa vue est minable, mais son odorat est très développé.

Le pangolin est un solitaire qui ne rencontre la femelle que pour la reproduction. Après l’accouplement, la femelle ne donne naissance qu’à un seul petit qui s’accroche sur le dos de sa mère. Les écailles des petits n’apparaîtront que quelques jours après la naissance.

Qui pourrait me dire : les bulles et les pilules.

Quand j’étais enfant (il y a bien longtemps), il m’arrivait souvent d’aller déjeuner chez mes grands-parents BLASCO qui habitaient tout près de l’école et je me souviens…..

-Du LITHINE que ma grand-mère préparait quotidiennement avant le repas. Pour moi, c’était un moment privilégié car elle me laissait intervenir (un peu) et si le bouchon sautait ça devenait du champagne.
Qui pourrait m’en rappeler les marques.

-Des PILULES PINK (roses) qu’elle me faisait avaler avant le repas. Alternées avec une cuillerée d’huile de foie de morue.
Elles étaient sensées fortifier et rendre intelligents. (Je ne sais pas si c’est prouvé pour moi) probablement des placebos.

Tout cela venait bien sûr de la pharmacie Rauturier.
Est-ce que cette coutume était partagée ?

J’attends vos commentaires.
Merci.
Amitiés.

René

« QUI POURRAIT ME DIRE? » : la Mitidja.

Nous connaissons tous LA MITIDJA : le hameau, la briqueterie, le pont et bien sûr l’Oued et les marécages de la zone inondable où nous apercevions les cigognes qui  venaient à la recherche de nourriture. 
Mais qui pourrait me dire d’où vient ce nom !! . J’en ai une idée mais est-elle la bonne ??
Le débat est ouvert.
Merci de votre contribution.
Amicalement
René

 

 

 

L’eau de Beni Badel.

Dans la Rubrique « QUI POURRAIT ME DIRE? ».
A quelle date et comment la population et la municipalité du village ont accueilli L’EAU DE BENI BADEL?
J’en ai quelques souvenirs assez flous que je ne livrerai pas dans l’immédiat de crainte que Jadette « dégaine  » de ses archives des preuves écrites qui me feraient penser que je perds la mémoire.
Je vous rappelle que l’usine qui fabriquait les tuyaux (avec du sable de la plage) était à Laferrière.
René Cardona.

Finies les vacances! Vive les vendanges!

La saison de plage était finie ! Alors commençait la période des vendanges.

20 août 195…, et les suivants, le village sortait de sa léthargie écrasé encore par la chaleur.

Ce matin là, comme tous les ans dans l’Echo d’ Oran, dans la rubrique « Régionale » on pouvait lire sous la plume du sympathique Émile GARAIT (Mimilo pour les amis) :

« Les vendanges commencent à RIO SALADO…. » et immanquablement, le texte   débutait par :

Continuer la lecture de « Finies les vacances! Vive les vendanges! »

1er mai : sur la plage d’Assinie.

Bonjour,
J’ai passé le W.E à Assinie* et le long de la plage je suis allé jusqu’au village de pêcheurs ashantis ** de MANDJIAN à environ 1 Km de chez moi où les pirogues étaient au sec sur la plage. Hélas! il n’y a plus beaucoup de poissons. La pêche industrielle sévit ici aussi au détriment des pêcheurs traditionnels.
J’ai pris en photo les pirogues qui vont bientôt devenir des antiquités car
faites dans un seul tronc d’arbre.  Arbre  qu’on ne trouve plus de cette taille : la foret ayant été exploitée sans ménagement.
Bonne fête du travail à tous les … retraités.
Amitiés.
René.

*Assinie : plage à 80 km à l’est d’Abidjan.  Assinie est une station balnéaire de la Côte d’Ivoire, au bord du golfe de Guinée.

**Ashanti : tribu de pêcheurs qu’on trouve sur la cote entre le Bénin ,le
Ghana  et la Côte d’Ivoire.

Photo René CARDONA

Photo René CARDONA

Continuer la lecture de « 1er mai : sur la plage d’Assinie. »

Qui pourrait me dire?

Chers Amis,
Je n’ai pas réussi à trouver l’explication, alors je fais appel à vous les érudits de la faculté du Messada et à ceux de l’université de Sidi Kacem
C’est une question existentielle.
Pourquoi, à Rio, on consommait (beaucoup) de sardines soit grillées (celles que je préfère) soit en escabèche soit frites , des boquerones  , des anchois. Mais jamais des alatches qu’on réservait à la pêche et au bromech
D’ailleurs autant que je m’en souvienne le prix était bien moins cher.
J’attends vos réponses pour ne plus penser aux alatches avec mépris.
Amicalement
René Cardona
Abidjan

 

Les voeux de Côte-d’Ivoire.

Pour entamer cette nouvelle année, je vous propose cette photo.
Ce palmier au bord de la lagune à Assinie a été partiellement déraciné. Il est resté des mois en équilibre puis peu à peu ses racines se sont renforcées, il a relevé la tête vers le soleil et il a gagné! 

Quel symbole !!!

Archive R. CARDONA

Meilleurs vœux à tous.
 Bonne Année 2017
René et Denise Cardona
Abidjan 31 Décembre 2016