Er Rahel : senteurs d’antan.

Francis QUILLES, vice-président de notre amicale, a fouillé dans ses archives.

Voici le résultats de ses recherches.

Encore un bond dans le passé…

er_rahel_avant_1962_001
Archive F. QUILLES : la rue principale.
er_rahel_avant_1962_002l
Archive F. QUILLES_ Le marché.
er_rahel_avant_1962_003
Archive F. QUILLES le monuments aux morts.
er_rahel_avant_1962_004
Archive F. QUILLES
er_rahel_avant_1962_005
Archive F. QUILLES
Er_Rahel_eglise
Photo Pierre MONTOYA Coeur de l’église Sainte Jeanne d’Arc d’Er Rahel (1957)

 

8 réflexions sur « Er Rahel : senteurs d’antan. »

  1. Que de beau souvenir qui restera dans mon coeur jusqu’à ma mort mes amies que j’ai laissés la famille Rodriguez la belle boucherie charcuterie de la famille Rodriguez que j’aimerais bien revoir ça me ferait bien plaisir. A tout mes amis-es pied noirs d’où qu’il soit je vous embrasse tous.

  2. Merci d’avoir laissé ce commentaire à propos de ce village qui te tient tant à coeur. J’espère que tu ne seras pas le seul et que dorénavant les Er Rahéliens se manifesteront dans notre site.
    D’ailleurs, il leur est réservé une petite surprise bientôt.
    Encore merci pour ton message.

    1. Bonjour chers amis, souvenir inoubliable que la charcuterie RODRIGUEZ avec son boudin chaud à l’oignon, sa longanisse légèrement anisée, le fricando que nous allions acheter le jeudi après midi, jour de la charcutaille. Monsieur RODRIGUEZ était un excellent charcutier, plus jamais nous ne retrouverons la saveur de ses produits.

    2. Bonjour ,
      Et voilà!…Je tombe sur des photos que je connais, sur des membres de ma famille que je reconnais!…sur la photo d’archives Quilles, « recueillement devant la mairie », mon oncle tout à fait à droite: Julien Montoya, frère de ma maman Clotilde Montoya (épouse Marcel Infantes) et sur une autre photo de « la rue principale », bien plus ancienne, ma tante (Marie Jeanne Savall, née Alcaraz,demi- sœur) sœur de ma maman. Elle se trouve près(devant) le distributeur d’essence sur le trottoir de droite, devant le magasin de mon grand père (Thomas Alcaraz avait un magasin de cycles et quincaillerie) à Er -Rahel.
      Quant à la photo (P.Montoya -cœur de l’ église, c’est « un montage » ou une installation, car au-dessus de l’autel le plafond était une grande voûte, bien courbe, peinte en bleu, et si mes souvenirs sont bons, agrémenté d’ étoiles dorées.
      Je suis Colette Infantes, née en 1951 au Maroc. Ma mère est née à Er-Rahel en 1919 et mon père à Bou-Tlélis en 1920. J’ai vécu à Er-Rahel de 57 à 62 autrement dit toute la période d’école primaire.
      « Souvenirs, souvenirs…. » petits chagrins dit la chanson?…C’est bien plus que ça !
      A une autre fois, peut-être!
      ps.: j’irai faire un petit tour à …Hassi El Ghella en avril…

      1. Bonjour. Je suis pierre MONTOYA. Si ma mère IIsabelle MONTOYA née BRIAL a donné cette photo je ne pense pas qu’à son âge, 85 ans demain, elle aurait les connaissances pour faire un montage photo. Peut-être puis je me permettre de vous dire que votre mémoire a une légère défaillance car derrière les lumières il y a la voute dont vous parlez. En plus vous êtes restée 5 ans à ER RAHEL. Ma mère y est née ainsi que ma grand-mère née BLASCO, mon grand-père et arrière grand-père BRIAL, mon père MONTOYA et toute ma famille du côté de mon père. cordialement

  3. bonjour je suis d ER Rahel enfin fils puisque je suis ne en 1961 donc ai vecu 1 an et demi a ER Rahel mais meme si on ne parle pas de notre village notre cœur est toujours aupres de tous les pieds noirs de nos villages et le souvenir est toujours a fleur de peau a tous toutes mes amitiees

  4. Les Er-Raheliens ont toujours été des gens discrets sinon secrets … Cela ne les a pas empêchés d’être profondément attachés à leur village , à leur « civilisation « , à leur terroir , à leur plage sans doute une des plus belles de la région . Ce n’est par hasard si Arthus Bertrand a mis en exergue « Sassel « dans sa vision aérienne de l’Algérie … Je profite de ce message pour leur dire ma fidèle amitié .
    JMG.

  5. Jamais nous n’ oublierons pas notre village, notre cimetière, notre église, notre mairie, la distillerie, l’huilerie Plumet, la salle des fêtes, les places avec le monument aux morts, les jardins avec les bassins à poissons, les pergolas fleuries, les écoles , la route de la plage… Sassel… une perle au bord de la mer, les fêtes de villages, les courses cyclistes… les 15 aout , et toutes les caves vinicoles qui produisaient un excellent vin….
    Gardez tout ça en mémoire, parce qu’aujourd’hui tout est transformé, détruit, abandonné, sali.
    Rien n’est respecté, le cimetière, l’église, nos maisons sont dans un triste état, méconnaissables…
    Quelle tristesse !!! Amitiés à tous les Er-Raheliens !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *