Flânerie d’un re-confiné.

En ces périodes de … récession* de liberté personnelle, familiale, sociale, ne faudrait-il pas s’envoler vers des cieux plus cléments? Oui, mais le Monde entier est touché par cette pandémie, me direz-vous. Prenons donc les airs! Là-haut, nul doute que nous pourrons voyager sans risques. Et pourquoi ne voyagerions-nous pas avec Yanus ARTHUS-BERTRAND dans son excellent documentaire : « L’Algérie vue du ciel 2015« ? Rappelez-vous ce choc que le public eut lors de sa diffusion à la télévision. Nous, en particulier, natifs de ce même pays. Et je peux même affirmer que l’éblouissement (le mot n’est pas très fort) est apparu dès les premières images quand notre cher Rio est apparu, là, aux yeux du monde entier!!!!

Photo tirée de « l’Algérie vue du ciel » Yanus ARTHUS-BERTRAND-2015

Les spécialistes de l’analyse de l’image contesteront en prouvant que ce n’est pas notre cher village et s’useront les yeux à le démontrer. Pour ma modeste part, il s’agit de mon village natal. Point-Barre, comme disent nos jeunes.

Alors, en ces temps inhabituels d’inactivités extérieures, prenez une heure pour vous évader au-dessus de notre pays.

Bon Voyage!!!

.

*Le dictionnaire ROBERT (cher à tous nos compatriotes) nous confirme: Récession, nom féminin Astronomie: Récession des galaxies, leur éloignement progressif. Régression, ralentissement de l’activité économique. ➙ crise.  définitionssynonymesexemples

3 réflexions sur « Flânerie d’un re-confiné. »

  1. Merci pour ce document superbe et précieux qui permet d’analyser en direct la décomposition d’un pays riche confié par l’Histoire à une religion mortifère.
    Voir comment ce pays si bien doté a pu passer de Saint Augustin , de De Foucauld et de Camus à l’Islam nataliste source de sa destruction .
    JMG.

  2. Merci pour ce rappel. Nous n’avons pas réagi de la même façon à la vue de Rio Salado car nous ne pouvions le reconnaitre mais nous n’avons pas manqué ce reportage. Les images sont exceptionnelles comme toujours de la part de ce réalisateur mais, bien informés de l’histoire de ce département français et très sensibles à l’exil qui vous a fait tant souffrir, nous n’avons que très moyennement apprécié certains propos du narrateur. Ceci dit, c’est un très beau reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.