La PATATE DOUCE : « le MONIATO de chez nous ».

Au retour d’un marché, j’ai oublié au fond de mon panier une patate douce. Quelques jours plus tard, je retrouvais la patate. Dans l’obscurité et la chaleur du panier, elle commençait à germer. Aussitôt, ce moniato germé me transporta vers un autre horizon, de l’autre côté de la Méditerranée où, sur une étagère de la salle à manger, il poussait allègrement le long d’un meuble, un brin de laine le ramenant vers un circuit plus convenable. C’était un plaisir de le nourrir et de le voir grandir.

Peut être les prémices de mon goût pour le jardinage?

Archive de jadette Salva.

Cette patate oubliée a gagné ma terrasse et grimpe avec le même enthousiasme à l’assaut du mur de la loggia. Je la regarde pousser, et d’agréables souvenirs me reviennent chaque fois.

4 réflexions sur « La PATATE DOUCE : « le MONIATO de chez nous ». »

  1. Grâce à cette image (donc à vous), j’identifie enfin une plante grimpante poussée dans un pot de fleurs. J’avais oublié un morceau de la patate douce. J’avais répandu du café moulu dessus, et voilà de belles feuilles qui couraient dans l’herbe cet été.
    Merci infiniment : Jean-François (enfance à Tlemcen – 1951-1962 – ma vraie patrie).

  2. Encore une « confrontation » avec « notre » espagnol et celui plus officiel du dictionnaire espagnol.
    Que dit ce dictionnaire pour le mot « patate douce »?
    « Patata dulce » . C’est littéralement notre « patate douce ». Rien à dire.
    Puis, là où ça se gâte :
    « Boniato » qui se rapprocherait de notre « moniato ».
    Question: pourquoi la première lettre s’est transformée en « m »? On ne le saura probablement jamais.
    Autre mot : « Camote » … Là, on s’égare.
    Il reste que cette patate douce, qu’on appellera toujours moniato, fait les délices de nos tables sous forme de dessert, de purée, …
    Et pour finir: la glace à la patate douce!!!
    glace

    1. Merci Joseph pour ton commentaire, je suis en mesure de répondre à la question: «Pourquoi la première lettre s’ est transformée en « m »? Tu as tout simplement oublié qu’ une bonne partie de la population de notre village, était issue de la région de Valence, et que nos grands parents conversaient aussi bien en Valencien qu’en Castillan, le mot « patate douce »se dit « Moniato » en valencien .
      Le dictionnaire » Valencià-castellà de Vicent PASCUAL, » me le confirme:
      Moniato :Nom Masculi -herba comestible- boniato-
      Ami Joseph, l’énigme du « b » et du « m » est résolue. Buenas tardes !

  3. Ce sont de beaux souvenirs. Dommage qu’il n y a pas la recette du gâteau…
    si une bonne Saladéenne pouvait avoir la gentillesse de poster la recette…
    Cela ferait plaisir à mon épouse.
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.