Meilleurs voeux pour 2017

archive de l’amicale.

Les vœux du président.

Au nom des membres du conseil d’administration de l’Amicale du Rio Salado, j’adresse à tous les Er Rahéliens, Saladéens, Turgotiens, à leurs parents et amis, nos vœux les plus sincères et les plus affectueux pour l’année 2017. Des vœux de bonheur, de santé, de joie d’amitié et d’espoir, malgré tout, dans ces temps pourtant difficiles.

En 2016, à l’occasion du 35ème anniversaire du l’Amicale, nous vous avions informés de changements dans l’organisation et le fonctionnement de l’association et les conditions de nos rassemblements. Certains ont pu croire que l’Amicale allait cesser d’exister. Il n’en est rien. Trop de souvenirs communs, trop d’affinités nous unissent.

Ainsi, en 2017, nous aurons à nouveau l’occasion de nous retrouver, non plus à Pentecôte, mais en septembre, les 23 et 24 du mois,  au « Village Vacances AZUREVA» de Cap d’Agde, dans des conditions qui vous seront communiquées le moment venu,

En attendant, je vous engage à vous inscrire sur le site de notre amicale (http://amicaleduriosalado.com)  grâce auquel nous pourrons demeurer en contact et échanger encore longtemps.

Bonnes fêtes de fin d’année 2016 et bonne année 2017.

Ernest REYNE

12 réflexions sur « Meilleurs voeux pour 2017 »

  1. Chers Ami(e)s nous avons retrouvé notre lien, nous sommes de nouveau en mesure de
    partager des souvenirs si profonds en nous, merci à tous les créateurs, en particulier
    Jo notre fidèle Oued Master.
    Meilleurs voeux pour la nouvelle année à vous tous d’où que vous soyez, des
    trois villages , main dans la main.
    Amicalement
    Danielle (ER-RAHEL)

  2. Coucou!
    Bonne année à tous et surtout aux Turgotiens.Réveillez-vous et rejoignez-nous au rendez-vous du
    mois de septembre au Cap d’Agde.
    Bises sétoises et à bientôt.
    Christine Plaza(ARMAND)

  3. De la côte d’ivoire à l’Alsace !

    Recevez tous nos meilleurs voeux pour 2017, santé,bonheur, prospérité.

    Fatima et Louis Tschaen- Taik

  4. Au président et membres du conseil d’administration du Rio salado mes meilleurs voeux pour 2017 .
    ainsi qu’aux Saladeens , Er-Rahelien et Turgotiens.
    et longue vie au site qui nous permettra de ne pas perdre contact .
    amicalement .
    Francis Quiles d’Er-Rahel

    1. Merci, Francis.
      Enfin, une voix d’Er Rahel qui se fait entendre. Oui, c’est notre vice-président et lui, au moins, se fait entendre. J’espère que les ErRahéliens vont bouger.
      Pas sûr… Pas sûr…
      Bonne santé à vous deux pour 2017. Nous sommes toujours heureux de votre présence parmi nous.

  5. Enfin avec beaucoup de plaisir, j’ai pu joindre le cercle des amis.

    Je remercie en particulier Jo qui m’a permis d’accéder.
    J’espère que nombreux seront tous ceux qui donneront des nouvelles et
    partageront avec amicalement ce site
    A très bientôt
    Danielle

  6. Cette ancienne photo me fait raviver beaucoup de souvenirs de ma jeunesse. De ces cabanons plus rien n’existe aujourd’hui : les crues d’Oued El-Malah ont tout emporté à l’horizon. Si mes souvenirs sont bons, le cabanon avec la façade arrondie est un bar-restaurant.

    1. Bonne mémoire… malgré le temps. En effet, ce cabanon arrondi, comme tu dis, c’est le CASINO tenu par la famille VALERO. On peut dire qu’il était incontournable tellement il était important sur notre plage.
      Merci d’avoir laissé un commentaire.

    2. Pour raviver vos souvenirs, je vous dirai que le « cabanon avec la façade arrondie » s’appelait le « CASINO ». Il appartenait à mon père M. VALERO. En 1964, la mer déchaînée et l’ oued en crue
      ont eu raison de ses fondations. Tout le côté, face à l’ oued, s’est effondré.
      Les cabanons en bois situés en première ligne ont été emportés quelques années plus tard , (1970 ou 80 ) par une « vague gigantesque » aux dires de nos amis d’ El Melah. Seul, le cabanon en « dur » de M. DEHARO, bâti sur le même alignement a résisté à la vague.
      Je peux vous dire que ce n’ était pas la première fois que la mer emportait tout sur son passage. Bien des années au paravant, il y avait déja une autre rangée de cabanons en bois qui fut elle aussi emportée pas la tempête, il ne restait de cette rangée qu’un puits ensablé qui réapparaissait de temps en temps lors d’une grosse mer.
      « Ainsi va la vie! » comme l’a dit Joseph Plaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *