Trouvailles aux puces

Lors de nos promenades aux puces du dimanche matin,  nous avons trouvé un « vrai trésor », un lot de 78 tours, vous savez  ces vieux disques en bakélite qui ont fait le bonheur  de toute une génération d’abord celle de nos grands parents.

Les disques trouvés de Jadette et Jacques SALVA. (archive J.SALVA)

Mon père me racontait qu’à  la rue de  Turgot, le samedi soir, ma grand mère sortait son gramophone , tous les voisins  assis sur  des chaises de paille, ou à même le sol,  écoutaient avec délice les  airs d’ opéra. Plus tard nos ainés   frères soeurs ou cousins, ont dansé avec bonheur sur ces 78 tours ,  au Casino de Turgot Plage et à la Joyeuse Escale. J’ai relevé quelques titres qui, j’ en suis sûre,  vous rappeleront  de beaux souvenirs:

Boléro,

Ni toi ni moi,

Bonbons Caramels,

Oh! mon papa,

Etoile des neiges, 

La  petite diligence,

Combien vaut ce chien, 

Ma petite folie,

la mer,

le petit vin blanc,

Maître Pierre,

Quand allons nous nous marier,

La bombe atomique,

Joseph est au Brésil,

Avril au Portugal,

Comme un p’tit coquelicot,

Domino,

Jumbalaya…

et  j’en passe. Nous les avons écoutés avec une grande émotion  et beaucoup de plaisir. Certains grésillent, d’autres crachotent mais dans l’ensemble ces 78 tours ont vaillamment traversé le temps pour notre plus grand bonheur .

 

 

 

 

 

1 pensée sur “Trouvailles aux puces”

  1. Personne ne peut imaginer la profondeur et l’ampleur des trouvailles de notre archiviste attitrée. Tous les dimanches, avec son Jaques de mari, ils hantent les puces de Sète et de Marseillan. A les écouter, ils trouvent des trésors. Celui-ci, en effet peut être qualifié de trésor.
    Merci à vous deux de nous rappeler : « Combien ce petit chien dans la vitrine, ouaoua, ouaoua… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *