Promenade en mer. 1ère partie : du Cap Gros à Bouzadjar.

1- De CAMERATA à TURGOT PLAGE.

L’été est là, avec ses journées de chaleur. Aussi, une promenade en mer serait la bienvenue. Alors, si le cœur vous en dit, je vous emmène découvrir notre côte méditerranéenne du CAP GROS près de BENI SAF à BOUZADJAR.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Cette côte m’est familière, l’ayant sillonnée avec mon père. Un seul regret: je me contentais de l’écouter distraitement me parler de « la grotte aux pigeons » de la « séca du Mérou » et des repères qu’ il me signalait : – Tu prends les deux palmiers, là, sur la côte, en alignement avec SIDI KACEM et la pointe de la falaise, tu m’écoutes , Jadette? Non, je ne prêtais pas attention et je le regrette! Je préférais scruter le fond marin à califourchon à l’ avant du bateau, espérant trouver, gisant sur le sable, une épave, un canon espagnol ou un coffre. Pourquoi pas? L’eau était si claire! Je n’ai rien trouvé et rien écouté! Heureusement, nous avions encore une mémoire vivante: Yvon LOZANO,et ce que je n’ai pas fait avec mon père lors de nos parties de pêche ou lorsque l’on « salpait » les filets, je l’ai fait, bien plus tard, avec Yvon: je l’ai questionné et je l’ai écouté . La promenade en mer que je vous propose, nous la devons en grande partie à Yvon. Alors, où que tu sois: merci Yvon!

Vous me suivez? Nous pouvons embarquer! La promenade promet d’être longue. Aussi, une escale est prévue à TURGOT PLAGE où une journée de détente vous sera accordée. Question cruciale: quel bateau prendre? Nous avons le choix. Voyons! Prendrons-nous l’ Escapade de Camille RICO? Le Notre Joffre de Jules JACOBIN? Le Barracuda d’ Adolphe QUILES? Peut-être le Squal d’ Henri PEREZ?

Il me semble que le Sept Frères des LOZANO, le Goéland de Charles FABRE, la Mouette de Jaïme SALVA, le Saint André d’Isidore BERMUDES, le Lavandou de Pierre et Lucien SEROIN, ne nous conviennent pas*. Tout compte fait, nous embarquons sur le Triton d’ Henri BOUR. Vous avez prévu lunettes de soleil et chapeaux j’espère! Vous allez découvrir, avec quelques regrets, les merveilles de notre côte.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Le Triton nous attend à BENISAF. MIGUEL est notre maître à bord, BOUMEDIENE , son mousse. «Embarquement immédiat! Vous allez vous régaler. Nous contournons actuellement l’ île de RACHGOUN. Nous nous dirigeons vers le CAP GROS et la première plage apparaît:

CAMERATA

Archive de l’amicale du Rio Salado.

La plage de CAMERATA appartenait à M.Joseph JOUBERT, grand-père d’Alain FARRET. Cette plage faisait partie de la propriété qu’il avait achetée en 1920 à la société MOKTA el HADID qui exploitait les mines de fer autour de BENISAF. En 1955, à la demande de M. NOUER, maire de TROIS MARABOUTS, les héritiers JOUBERT ont vendu la plage à la commune. M NOUER voulait l’aménager et la lotir. Les seuls travaux exécutés ont été les parkings et la route qui arrivait au seul cabanon de M Julien BERNARD de TROIS MARABOUTS. Ce cabanon fut entièrement démoli en mai 1962 par l’armée française. Continuons notre promenade:

-La PLAGE des MOUCHES-

La PLAGE des MOUCHES est coupée en deux: à droite côté CAMERATA, à gauche côté OUED HALLOUF. Peut être pourrons -nous en savoir plus! Entendez-vous ce bruit de moteur qui se répercute de tous côtés? Ce sont les barcasses, les LLAMPARAS que vous voyez au loin, elles sortent en file indienne du port de pêche de BENISAF.

Ces LLAMPARAS ont une particularité: l’arrière de ces bateaux est évasé ce qui l’agrandit. Cette demi-corolle a pour nom :la » POPA MONA « . Traduisez: la »poupe mignonne« . C’est là que les pêcheurs placent la petite barque munie d’ une grosse lanterne à carbure: le LAMPARO, qui sert à piéger les sardines, les anchois et les allaches. Pour les non-initiés, l’ allache est une sorte de grosse sardine à reflet verdâtre, immangeable tant il y a d’ arêtes mais qui est l’appât le plus convoité de ses congénères. Tout pêcheur a, dans un coin du garage, un bidon plein d’ allaches marinant dans du gros sel, qui serviront à garnir les nasses, les « gambines » et les palangres!

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

La llampara (Archive de l’amicale du Rio Salado).

OUED HALLOUF

Nous passons devant la plage fréquentée par bon nombre de témouchentois: OUED HALLOUF.

Archive de l’amicale du Rio Salado

BICHY LAGUA –

Nous voici maintenant devant une jolie crique : BICHY L’AGUA. Ne la cherchez pas sur une carte: cette crique a été baptisée, il y a fort longtemps, par un de nos aïeuls. Inutile de vous apprendre que la lettre « v » en espagnol se dit » B ». Alors pourquoi Bichy Lagua? Peut-être cet ancêtre, un brin moqueur, faisait-il allusion aux cures thermales de VICHY, à la mode en ce temps là? Et le nom a perduré, de génération en génération, comme d’ailleurs pas mal de noms de criques que vous rencontrerez durant notre périple.

Bichy-lagua (Archive de l’amicale du Rio Salado)

Casse-croûte à Bichy Lagua (Archive de l’amicale du Rio Salado)

1953, Bichy Lagua (Archive de l’amicale du Rio Salado)

SIDI KACEM

En face, voici SIDI KACEM, la montagne, repère de tous les pêcheurs, qui, avec la ferme de la famille BONNAL vous permet de situer un fond marin de 12 à 15m. Où, avec beaucoup de chance, vous pouvez » sortir « une « JAPUTA« . Ne cherchez pas cette prise sur Internet, La JAPUTA est un poisson pourvu d’une dentition de crocodile qui sectionne le crin de la palangrotte juste avant d’ être hisser sur le bateau « Una hija de puta« : traduisez par « une fille de p… ». Plus au large, vous avez la SÉCA du JAPON, fosse plus large et plus profonde, un haut fond de plus de 50m où l’on place les nasses pour piéger les mérous et les langoustes.

La montagne Sidi Kacem (Archive de l’amicale du Rio Salado)

PUNTA MORÉNA

Voici PUNTA MORENA, la célèbre avancée rocheuse propice entre autre, à la pêche aux oursins et aux petits escargots ronds, qui, à votre approche, se laissent tomber dans l’eau.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Retour de pêche de René CARDONA ( Archive de l’amicale du Rio Salado. )

Archive de l’amicale du Rio Salado.

– PLAYA DE LA RETAMA

Et là vous avez encore une crique:La »RETAMA », « retama »étant le nom espagnol des genêts, cet arbuste aux fleurs jaunes. La famille LOZANO, tout au moins une partie,est venue y passer la journée.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Le CHANTIER

Voici la fin de la première partie de notre promenade, Le CHANTIER. Je vous invite à vous joindre à la bande de copains venue qui en barque à rames, qui en bateau à moteur « casse-croûter » sur les rochers, dans cette crique du CHANTIER .

Archive de l’amicale du Rio Salado. Roger MACIA-Jean Jacques LAMBERT-Chantal LLOPIS-Alain STARCK-Marc LLOPIS -Alexis STARCK- (?)- sur le rocher: Jocelyne FONT- (?)-

Archive de l’amicale du Rio Salado.

TURGOT PLAGE

Nous arrivons à notre 1ère escale. Préparez-vous à descendre du bateau. Une journée de détente vous est octroyée à TURGOT -PLAGE.

Archive de l’amicale du Rio Salado.

Nous vous contacterons lors de la reprise de la promenade, sachez qu’ une deuxième escale est prévue à la plage de SASSEL.

« Le capitaine MIGUEL et son mousse BOUMEDIENE vous souhaitent une agréable journée. »

*Pour mémoire:

Voici les noms des bateaux qui sillonnaient la baie de TURGOT-PLAGE. J’ai eu recours toujours à Yvon LOZANO, et Gérard LAMBERT pour complété la liste.

Pas mal de bateaux sortaient du chantier naval ORTIGOSA d’ ORAN.

Si certains bateaux n’ y figurent pas, complétez la liste s’ il vous plaît.

L’HIRONDELLE le dériveur d’ YVON LOZANO

Le NOTRE JOFFRE de Jules JACOBIN

L’INTRÉPIDE de Jules JACOBIN

Le JULES HENRI de Jules JACOBIN

Le LAVANDOU de Jean SEROIN et L. MARSEILLE

L’ANÉMONE de Jean SEROIN et Léon MARSEILLE

L’ESCAPADE de Camille RICO

Le FLAMENCO d’ André PEREZ

Le JANINOU d’ Henri JACOBIN

Le LÉON de Léon MARSEILLE

Le ROSE-BLANCHE de Joseph GOUAULT

Le GOELAND de Charles FABRE

Le SQUAL de Henri PEREZ

Le ROSE-MARIE de René CARDONA

Le RENÉ de Joseph POVEDA

L’AIMÉ de Mémé GALLARDO

Le RAYMONDE de Raymond MACIA

Le SAINT JEAN de Jean CARENO

La GUITE de Léon MARSEILLE

Le SEPT FRÈRES des LOZANO

Le ROJANPOL de Fiston WARNERY

Le RIRI d’ Henri BOUR

Le JEANNE d’ ARC des MACIA

Le SAINT ANDRÉ d’ ISIDORE BERMUDES

Le TRITON d’ Henri BOUR

Le BARACUDA d’ Adolphe QUILES

Le SAINT VINCENT de Pifanio MANRIQUÉ

L’EUGENIE des Grands parents POVEDA

Le ZEPHIR de Jean LOZANO

La CAPRICIEUSE d’André LOZANO

Le NO TÉ FIES d’ Albert MACIA

La MOUETTE de Jaïme SALVA

Le CASINO de Grégoire VALERO

Le SURCOUF glisseur de François MACIA

L’HISPANOLA de Yvon LOZANO

Le ALLI BABA de Léon GOUAULT

Les TROIS FRÈRES le glisseur de Fiston WARNERY

Le MUSTAPHA d’ Antoine MAURICE.

Le ? glisseur d’ Henri SEROIN

Le ? glisseur de Paul QUILES

~~~~~~~

3 réflexions sur « Promenade en mer. 1ère partie : du Cap Gros à Bouzadjar. »

  1. Merci ! Jadette pour cette belle promenade au bord de l’eau tous ces noms de plage me reviennent !!
    Toutes ces photos et René avec sa belle pêche un très gros mérou !
    Gros bisous à tous
    Denise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.