Anecdotes pascales.

Ce présent article devrait logiquement exciter votre curiosité. Il s’agit en effet de dérouler sous vos yeux certains actes (de Pâques et de sa semaine Sainte) venus tout droit de nos coutumes.

Vous pouvez étoffer cette rubrique soit en laissant un commentaire (à gauche et au début du présent article) soit en envoyant votre « souvenir » -texte et peut-être photo- au ouedmaster.

Merci par avance pour votre contribution.

Notre agent ivoirien, René CARDONA, perpétue la tradition :

« En ce dimanche de Pâques, à Assinie*, nous avons encore une fois honoré notre
tradition du gaspacho (en espérant que ce ne soit pas la dernière).

photo R. CARDONA
photo R. CARDONA


Hélas! ce n’est plus des tables de 30 participants ( et plus) des années
passées. C’est bien plus modeste. Mais Margot prend la relève elle est à bonne
école.

Photo R. CARDONA
Photo R. CARDONA

Bises à tous.
René ,Denise et Margot. »

*NDRL : localité du sud-est de la Côte d’Ivoire.

= = = = = = = = = = = = = = = == =

 

Denise LIGNON-MARTINEZ nous écrit :

« Voilà les mounas faites hier avec ma petite fille Michaëla

photo Denise LIGNON-MARTINEZ

et les oeufs faits en nougatine par son mari Jérôme. 

photo Denise LIGNON-MARTINEZ

La releve la relève est assurée !!!

Joyeuses pâques  et gros bisous  »

= = = = = = = = = = = = = = = = == =

Nadia CERNA nous apprend :

« Je viens de passer Pâques à Valencia. J’ai acheté une mona qu’ils appellent pan quemado dont le goût n’a rien à voir avec les nôtres!! »

photo Nadia CERNA

NDRL : renseignement pris, il s’agit bien de la mona que nous connaissons ou « pan quemado ». Avec quelques fantaisies comme le montre cette photo de Nadia. La vidéo ci-dessous vous montre la fabrication de notre gâteau traditionnel. Peut-être pourrez-vous comparer avec la vôtre?

https://youtu.be/BY_PafeyWro

 

= = = = = = = = = = = = = = = == =

tiré du net.

== = = = = = = = = = = = = = = == =

De René CARDONA :

« A l’occasion de courses au Super marché à Abidjan (toujours bien achalandé) au rayon fruits, j’ai vu un beau plateau de Figues (photo ci-dessous).

Photo R. CARDONA.

Bien sûr, j’ai été tenté d’en acheter.
En regardant de plus près : Origine Argentine Prix: 39.900 Frs CFA ( 45 €) le kilo du coup, je les ai trouvées moins belles et je me suis souvenu que chez nous à Rio c’était « batal ». Alors, je me suis rabattu sur les mangues dont la saison commence
Autres temps autres lieux.
Amitiés.
René.

2 réflexions sur « Anecdotes pascales. »

  1. Les figues d’Argentine ne coûtent pas 39.9 Francs CFA le kg mais 29.9 si j’en crois l’ardoise sur l’étal. Ce qui fait, si je sais encore faire une règle de trois (comme monsieur PORTA me l’avait apprise…) 33.70€ et pas 49€.
    N’empêche : ça faire chère la figue qu’on mangeait à pleines dents dans nos jardins.

  2. A propos de l’origine du mot MONA ou MOUNA
    ce mot, d’après ce que j’en sais serait à relier au mot hébraique EMOUNA qui veut dire tout simplement :la FOI , et comme je crois savoir que les chrétiens ne mangent la mouna qu’à la fin des paques , tout comme nous , juifs , qui finissons PESSAH*en fétant la MIMOUNA en consommant des gateaux , bref ,tout ce qui est levé et qui nous est interdit pendant pessah .voilà l’explication qui parait le plus plausible d’autant plus que la mimouna est ( était ) fétée presque exclusivement par les juifs d’afrique du nord principalement juifs séfarades ( séfarade en hébreu :ESPAGNE) ; il semblerait que tout cela se tient et que la boucle est bouclée
    Amitiés à vous tous d’ISRAEL R B pessah veut dire passage : sortie d’esclavage d’egypte vers la liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *