LE SOS ( Sport Olympique Saladéen).

Jadette, notre archiviste, toujours dans l’actualité, nous écrit :

« Puisque nous sommes dans l’Euro, pourquoi ne pas parler de nos équipes sportives?

Ci-dessous un texte de Ghislaine PARRES-CUENCA.
Vous pouvez commenter, bien sûr.

TExte G Parres -CUENCA
Archiste du site de Rio Salado.
FOOT photo 4
Archiste du site de Rio Salado.
Foot photo 2
Archiste du site de Rio Salado.
FOOT photo 3
Archiste du site de Rio Salado.
FOOT photo 1
Archiste du site de Rio Salado.
FOOT Texte JLL 1
Archiste du site de Rio Salado.
FOOT Texte JLL2
Archiste du site de Rio Salado.

Le Sport Olympique Saladéen en tenue.

Messaoud BENYOUCEF nous rappelle par cette photo que nous avions à Rio, une glorieuse équipe de foot bizarrement désignée : SOS.

Voici son message et le document qui l’accompagne.

 

Salut Jo.

Pour l’heure, je t’envoie, ci-joint, une  prise de vue de la redoutable formation qui posait pour la postérité avant d’affronter le « Real Clandestino » (équipe de football formée par les réfugiés républicains espagnols d’Oran) au stade municipal de Rio. C’était en 1965.

(Vu la moyenne d’âge de l’équipe adverse, notre triomphe était aussi assuré que sans gloire.)

Bien à toi. M.B.)

rio_SOS_1965
Archive du site du Rio Salado.

3 pensées sur “LE SOS ( Sport Olympique Saladéen).”

  1. On est bien loin de nos actuels footeux-pro, véritables supports publicitaires sur pattes. J’ai toutefois un pincement au coeur car je lis dans la liste des fondateurs le nom de mon oncle : Bonaventure ESCUDERO. Une petite fierté.

    1. Ton oncle avait un nom de héros de roman, Bonaventure Escudero, ça fait vraiment rêver !
      Amitiés de Bordeaux (en mode Euro 2016, je travaille juste à côté de la Fan Zone. Hier c’était essais de sono et répétition générale, ça promet ;=))

      1. Oui, c’est vrai : il y a des noms du village qui résonnent. Souvenirs émus.
        Et voilà la folie du foot qui repart et les médias qui ont du pain sur la planche. Parallèlement vont naître des mots anglicanisés qui … m’ébouriffent l’oreille. Exemple : Fan Zone. Subrepticement, ce mot va occuper pendant quelques jours une place importante dans notre vocabulaire quotidien, toujours grâce aux médias. Et bientôt nous ne saurons plus appeler la chose autrement. En outre cette expression fera des petits : Crétins Zone, … par exemple. Et le pire c’est que tout le monde -je dis bien tout le monde- saura ce que cela veut dire car formé des deux mots connus et rabâchés pendant 30 jours. Si ça ce n’est pas de l’imprégnation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *