Qui pourrait me dire: les champignons de fenouil.

René, c’est moi qui vais te mettre mettre à l’épreuve, à vous aussi qui visiter notre Site. En Sardaigne, lorsque j’ai eu la joie de retrouver ces »abuelitas », j’ai fait une deuxième découverte dans la vitrine d’une épicerie, découverte qui m’a fait un réel plaisir: il y avait là, devant nous: des champignons de fenouil! Te souviens-tu, de ces champignons de fenouil que l’on achetait à BRÉDÉA, en revenant d’ORAN ? Des gamins nous attendaient au bord de la route, avec dans leur sac de jute, ces beaux champignons blancs, que nos aînés avaient baptisés : champignon de fenouil. Pourquoi? là est la question! Alors peux- tu me dire, pouvez-vous me dire, le nom exact de ce champignon. J’ai toujours eu la même réponse: « Je ne connais pas ce champignon je ne vois pas ce que c’est» Alors je vous mets tous à contribution, peut-être aurez-vous plus de succès que moi. Un conseil: n’oubliez pas de vérifier votre réponse sur internet, chose que, dans ma naïveté, j’avais oublié de le faire pour le « capuchon de moine ». Maintenant, je vous laisse je vais préparer une omelette aux champignons ………de Paris.

4 réflexions sur « Qui pourrait me dire: les champignons de fenouil. »

  1. Pour ma part, le fenouil aromatisait les olives que ma grand-mère préparait secrètement après les avoir sorties d’une grande jarre pleine d’eau de pluie.
    Jamais entendu parler de champignons de (au) fenouil.
    J’ai hâte d’avoir une explication qui permettrait de comprendre comment passer des olives aux champignons.

    1. Peut être un « Rosé des prés » (variété sauvage du champignon de Paris). Pas mauvais mais je préfère le Mousseron !
      En Haute Loire sous le fenouil sauvage, parfois y’a des vipères, lézards, escargots …. Mais jamais de champignons.

      1. Bonjour André, les champignons de fenouils comme nous les appelions ne poussaient pas sous les fenouils, domaine de pas mal de bestioles en Haute Loire, mais sur les fenouils lorsqu’ils devenaient fumier, d’ où leur nom, comme je l’explique dans le commentaire ci-dessous. Ces champignons étaient blancs, évasés et assez grands. Vous vous seriez régalés, vous aussi, j’en suis certaine. En attendant, je vous remercie de nous suivre dans ces retours dans notre passé.

  2. Voilà, Joseph, un complément d’informations concernant les champignons de fenouil que tu n’as pas eu le plaisir de connaître et de manger. Après une discussion avec notre ami Yves, j’ai appris que vers la fin de l’été ou aux premiers jours de l’automne, lorsque les asperges sauvages pointaient leur « nez », les touffes de fenouil commençaient à sécher et tombaient en tas sur le sol. C’est sur ce fumier odorant que poussait notre champignon, d’où le nom que nous lui donnions: champignon de fenouil. Yves me disait qu’on en trouvait à profusion sur les versants de la montagne de Bour, le djebel Mendjel pour être plus exacte. Ayant visionné pas mal de photos de champignons sans trouver trace du nôtre, je me demande, si notre roi du fenouil -comme notre « abuelita »- ne pousserait que sur une certaine partie de notre côte méditerranéenne. Les connaisseurs te le diraient, Joseph, tu es passé à côté d’un mets fin et délicieux! Au fait! Puis-je compter sur vous, amateurs d’omelettes aux champignons, pour convaincre notre « Ouedmaster »que je ne raconte pas de blagues? Ces champignons poussaient bien chez nous et une omelette aux champignons de fenouil était un vrai régal!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.