Dans le jukebox : Oh my darling Clémentine.

Je suis sûr que vous avez encore cet air dans la tête.

« Dernier Caprice » (1961. Film remastérisé et sorti dans nos écrans en août 2020.

Oui, nous connaissons tous cette ballade (écrire en 1884!)qui trotte dans notre mémoire sans pouvoir l’associer à un titre.

Vous avez peut-être eu la chance de voir le film éponyme (comme on dit de nos jours…). Plus connu sous le titre de « La poursuite infernale ».

La Poursuite infernale (My Darling Clementine) est un western américain réalisé par John Ford, sorti en 1946.
Acteurs principaux : Henry FONDA, Linda DARNEL, Victor MATURE.

Et ne me dites pas que cette affiche n’a jamais été placardée sur l’un des panneaux du Vox ou du Casino?

Dans le jukebox: Amado mio.

Plusieurs raisons m’ont conduit à privilégier cette vidéo plutôt qu’une autre.

D’abord la musique.

Irrésistiblement de chez nous. Ne nous mentons pas: dès que nous entendons ce rythme, nous sentons monter en nous toute cette envie de danser qui caractérise tant les Méditerranéens.

Puis l’orchestre.

Bien évidemment : Pink Martini. Voici ce qu’en dit Wikipédia :

Pink Martini est un groupe américain de douze musiciens de Portland caractérisé par un style musical mêlant influences rétro, jazz, musique latine, lounge, classique, ainsi que par des textes chantés en anglais, espagnol, français, italien, portugais, japonais, persan et même en arabe, en hébreu, en napolitain, en croate, en mandarin, en roumain, en grec moderne, en arménien, en turc et en allemand.

Enfin, la chanteuse.

Tant… comment dire? … suggestive…c’est ça: suggestive. Il s’agit, pour ceux d’entre vous qui ne la connaissent pas, de Storme LARGE.

Tout à coup, le souvenir évoqué dans le commentaire de Jean-Claude CARREGA me vient en tête. Allez donc le lire . (article de Jadette : 8ème balade)

« Ma fille du Diable », un livre de Guy Jimenes.

Bonjour. Je suis le fils de Roger Jimenes et d’Antoinette Contreras. Nous habitions Faubourg Jacobin, avec ma sœur Sylvette et notre grand-mère maternelle (Laure Contreras, née Reich). Nous avons quitté Rio en juillet 1963. J’avais 9 ans. La vie a fait que je suis devenu auteur de livres pour la jeunesse. Celui que je présente aujourd’hui s’adresse plutôt aux adultes. Je remercie l’Amicale de contribuer ainsi à le faire connaître.

Ma fille du Diable : informations complètes sur https://guyjimenes.net/page-ma-fille-du-diable/ .

  • Trois photos souvenirs :

De gauche à droite au premier plan : grand-mère Laure, moi, Antoinette (maman), Jocelyne (une cousine), Sylvette, Odette (sœur d’Antoinette), son mari Jean-Pierre et leur fille Réjane. Debout à l’arrière : mon oncle Gilbert et Odette son épouse. La photo doit dater de 1960 ou 1961.

Comme c’est mon père Roger qui l’a prise, j’ajoute cette photo où on l’entrevoit. Pique-nique à la plage de Turgot. Il manque Odette et Jean-Pierre, déjà en France. Ça doit dater d’août 62 ou du printemps 63.

Enfin, pour faire écho au récent article sur les fêtes de village…

« La Tendresse… confinée »

Peut-être l’avez-vous vue passer ? Elle a beaucoup circulé sur la toile cette

« symphonie confinée ». 

Peut-être vous a-t-elle à tous donné un peu d’espérance et touché. Que vous soyez seul ou en famille…. Nous avions tellement besoin de douceur pendant ces jours sombres!!!

Amis, j´espère que cet horrible corona vous a tous épargnés. 

Écoutez avec le cœur cette jolie ballade…ça réconforte…

Je vous souhaite des « torrents de Tendresse… »

Une Saladéenne 

Les fêtes de village : Rio Salado.

QUE LA FÊTE COMMENCE….!  (Jadette Salva)

            Après le 15 Août, les viticulteurs désertaient la plage et regagnaient RIO afin de préparer les caves en vue des vendanges. Le village resplendissait de lumières et de couleurs,  les forains étaient déjà en place, l’orchestre s’installait.

                                                 LA FÊTE POUVAIT COMMENCER !!!

C’était l’évènement dominant de l’année. Elle se déroulait pendant la dernière semaine de septembre. Les employés municipaux, sous la direction d’élus dévoués et compétents, s’occupaient de la décoration du village et veillaient au bon déroulement des festivités. Mr. DESSAUX avait la responsabilités des ateliers communaux dans lesquels il  surveillait la réalisation des décors que vous avez pu admirer durant toutes ses fêtes .

Continuer la lecture de « Les fêtes de village : Rio Salado. »

8ème balade: la MAIRIE 1949-1958.

1ère PARTIE: LE VILLAGE EN 1949: Gontran MILHE POUTIGON

Nos promenades, dans nos villes d’adoption, étant compromises, confinement oblige,  nous avons la possibilité d’aller une fois de plus à la rencontre de notre passé. Alors, je bats le rappel, comme le faisait Charlot  DAVOS, en frappant énergiquement sur un tambour, en criant bien fort pour me faire entendre:

« Avis à la population: À vous tous qui avaient suivi mes « flash-back » , je vous propose de repartir dans le RIO SALADO des années 49-50, histoire d’ oublier pendant quelques instants, le monde chaotique où nous vivons. Notre 12éme édile, M Gontran  MILHE POUTINGON  nous y attend ».

Fin de l’annonce, roulement de tambour…..

Continuer la lecture de « 8ème balade: la MAIRIE 1949-1958. »

D’une rive à l’autre : Oran-Marseille.

Tarik MOKHTARI, né à Oran, travaille au Centre Hospitalier du Pays d’Aix. Plongeur émérite et curieux de tout ce qui touche à notre Méditerranée nous informe, par son compte facebook, de cette excellente expérience.

Sympa!

La photogrammétrie est une technique qui consiste à effectuer des mesures dans une scène, en utilisant la parallaxe obtenue entre des images acquises selon des points de vue différents.(source Wikipédia).

Si on veut aller plus loin, on clique sur le lien ci-dessous.

Abidjan: les bienfaits du confinement.

Nous sommes en pleine saison des mangues.
Hélas! l’export est compliqué, les avions-cargos rares et les rotations
bateaux incertaines. Aussi les planteurs souffrent. L’un d’entre eux, un ami de Ferké*, m’en a fait parvenir 2 cartons export-avion.

A défaut de pouvoir les partager avec vous, je vous les envoie en photos.
Croyez-moi: elles sont excellentes, mûres à point!
René.

N.B.:

Je ne voudrais pas que nos concitoyens pense que c’est la « buena vida ».
Nous aussi nous rêvons de fruits exotiques: « fraises, cerises, abricots,
pêches… ». Ici, on n’a que du local : « ananas, bananes, mangues,
papayes… »
.

*Ferkessédougou (communément appelée Ferké) est, du point de vue de son importance démographique1, l’une des plus grandes villes du nord de la Côte d’Ivoire. (source Wikipédia)

Annulation de la journée rencontre 2020.

Chers amis du Rio Salado

Vous ne serez certainement pas surpris à l’annonce que le rassemblement envisagé au dimanche de Pentecôte, 31 mai 2020,  est annulé. Nous avions prévu de vous réunir, comme en 2019, à POUSSAN (34) dans la salle ODEON. Des engagements avaient été pris et des arrhes versées pour reproduire des conditions d’organisation similaires à celles que nous avions tant appréciées.

Les règles de sécurité imposées par la pandémie en cours ne nous autorisent pas à poursuivre ce projet, et ce d’autant moins que nos âges nous situent parmi les personnes les plus à risque.

Nous avons toutefois négocié, avec le propriétaire des lieux et le traiteur, pour que les engagements pris pour 2020 soient purement et simplement reportés au dimanche de Pentecôte 23 mai 2021. Réservez bien cette date. Nous vous informerons, le moment venu, des modalités  précises de l’organisation de cette lointaine réunion et des conditions préalables de réservation.

D’ici là, respectez bien les règles de confinement, restez chez vous et soyez prudents pour vous et pour vos proches. Nous comptons bien vous retrouver tous à POUSSAN en 2021.

Bien cordialement à tous,

Ernest REYNE, Président.

Élagage d’un palmier à Marcory (Côte d’Ivoire).

Chers Amis

J’ai envoyé à notre Oued Master, à titre personnel,  connaissant sa curiosité, cette vidéo qui montre l’agilité de l’élagueur qui vient entretenir cocotiers et palmiers du jardin . (Joseph estime que ça peut être publié. Je lui en laisse l’initiative).

L’élagueur vient 2 fois par an en octobre pour couper les palmes et les fruits après la saison des pluies. Et ces jours-ci, en mars,  avant la même saison, simplement pour retirer les fruits ( noix de coco et régime de palmistes).

Sur la vidéo, il s’agit d’un palmier à huile. A la fin, on voit des tiges du régime et ensuite le régime tomber.

Les Ivoiriens utilisent les noix de palme pour faire un plat qu’ils apprécient :  » La Sauce-Graine avec soit de l’agouti* soit du pangolin! », à défaut du poule. C’est très gras. L’huile rouge surnage. Pour ma part,   je préfère les migas!!!

Les palmiers font environ 25 à 30 m. Ils ont été plantés en 1981, lors de la construction de la villa par l’ancien propriétaire (donc 39 ans).

L’élagueur s’appelle Faya c’est un Guinéen  d’ethnie  Kpése de NZEREKORE.**

J’avoue que j’ai peur quand je le vois grimper avec seulement la liane autour des reins et la machette entre les dents.

Je vous laisse découvrir.

Amicalement

René Cardona

Abidjan

*:L’agouti est un rongeur, de la famille des caviens, dont on connaît trois espèces : l’agouti simple, l’agouchi et l’agouti huppé. Les agoutis sont de jolis animaux, de la taille et presque de la forme de nos lapins .

**: Nzérékoré, aussi appelée N’Zérékoré, est la plus grande ville de la Guinée forestière, région du sud-est de la Guinée, et la troisième ville du pays. La ville est aussi le chef-lieu de la préfecture de Nzérékoré et la capitale de la Région de N’Zérékoré. Cette région comprend, outre la préfecture de N’Zérékoré, les préfectures de Macenta, Guéckédou, Beyla, Lola et Yomou.