Abidjan: les bienfaits du confinement.

Nous sommes en pleine saison des mangues.
Hélas! l’export est compliqué, les avions-cargos rares et les rotations
bateaux incertaines. Aussi les planteurs souffrent. L’un d’entre eux, un ami de Ferké*, m’en a fait parvenir 2 cartons export-avion.

A défaut de pouvoir les partager avec vous, je vous les envoie en photos.
Croyez-moi: elles sont excellentes, mûres à point!
René.

N.B.:

Je ne voudrais pas que nos concitoyens pense que c’est la « buena vida ».
Nous aussi nous rêvons de fruits exotiques: « fraises, cerises, abricots,
pêches… ». Ici, on n’a que du local : « ananas, bananes, mangues,
papayes… »
.

*Ferkessédougou (communément appelée Ferké) est, du point de vue de son importance démographique1, l’une des plus grandes villes du nord de la Côte d’Ivoire. (source Wikipédia)

Annulation de la journée rencontre 2020.

Chers amis du Rio Salado

Vous ne serez certainement pas surpris à l’annonce que le rassemblement envisagé au dimanche de Pentecôte, 31 mai 2020,  est annulé. Nous avions prévu de vous réunir, comme en 2019, à POUSSAN (34) dans la salle ODEON. Des engagements avaient été pris et des arrhes versées pour reproduire des conditions d’organisation similaires à celles que nous avions tant appréciées.

Les règles de sécurité imposées par la pandémie en cours ne nous autorisent pas à poursuivre ce projet, et ce d’autant moins que nos âges nous situent parmi les personnes les plus à risque.

Nous avons toutefois négocié, avec le propriétaire des lieux et le traiteur, pour que les engagements pris pour 2020 soient purement et simplement reportés au dimanche de Pentecôte 23 mai 2021. Réservez bien cette date. Nous vous informerons, le moment venu, des modalités  précises de l’organisation de cette lointaine réunion et des conditions préalables de réservation.

D’ici là, respectez bien les règles de confinement, restez chez vous et soyez prudents pour vous et pour vos proches. Nous comptons bien vous retrouver tous à POUSSAN en 2021.

Bien cordialement à tous,

Ernest REYNE, Président.

Élagage d’un palmier à Marcory (Côte d’Ivoire).

Chers Amis

J’ai envoyé à notre Oued Master, à titre personnel,  connaissant sa curiosité, cette vidéo qui montre l’agilité de l’élagueur qui vient entretenir cocotiers et palmiers du jardin . (Joseph estime que ça peut être publié. Je lui en laisse l’initiative).

L’élagueur vient 2 fois par an en octobre pour couper les palmes et les fruits après la saison des pluies. Et ces jours-ci, en mars,  avant la même saison, simplement pour retirer les fruits ( noix de coco et régime de palmistes).

Sur la vidéo, il s’agit d’un palmier à huile. A la fin, on voit des tiges du régime et ensuite le régime tomber.

Les Ivoiriens utilisent les noix de palme pour faire un plat qu’ils apprécient :  » La Sauce-Graine avec soit de l’agouti* soit du pangolin! », à défaut du poule. C’est très gras. L’huile rouge surnage. Pour ma part,   je préfère les migas!!!

Les palmiers font environ 25 à 30 m. Ils ont été plantés en 1981, lors de la construction de la villa par l’ancien propriétaire (donc 39 ans).

L’élagueur s’appelle Faya c’est un Guinéen  d’ethnie  Kpése de NZEREKORE.**

J’avoue que j’ai peur quand je le vois grimper avec seulement la liane autour des reins et la machette entre les dents.

Je vous laisse découvrir.

Amicalement

René Cardona

Abidjan

*:L’agouti est un rongeur, de la famille des caviens, dont on connaît trois espèces : l’agouti simple, l’agouchi et l’agouti huppé. Les agoutis sont de jolis animaux, de la taille et presque de la forme de nos lapins .

**: Nzérékoré, aussi appelée N’Zérékoré, est la plus grande ville de la Guinée forestière, région du sud-est de la Guinée, et la troisième ville du pays. La ville est aussi le chef-lieu de la préfecture de Nzérékoré et la capitale de la Région de N’Zérékoré. Cette région comprend, outre la préfecture de N’Zérékoré, les préfectures de Macenta, Guéckédou, Beyla, Lola et Yomou.

Souvenirs de Pâques : ce que me rappelle le mot « mona ».

Que de bons souvenirs nous rappelle cette « mona« ! En effet, nous allions à Turgot plage faire les gaspachos ou la paella. Après déjeuner, avec les copines et les copains, nous nous retrouvions sur la plage en ayant pris soin avant de nous badigeonner le visage du noir de la poêle puisque la paella ou les gaspachos étaient faits au feu de bois sous le cabanon…
Puis, avec notre visage noir de chez noir, nous prenions des œufs et de la farine. Et quand nous retrouvions les amis, on se cassait des œufs sur la tête et on se balançait de la farine, tout cela en se poursuivant …Le sable, là ou nous nous trouvions, était blanc de farine… Nous avions les cheveux collés d’œufs et de farine. Mais quel bel après midi nous avions passé!  Pas besoin de portables et de tablettes …
Quand la farine et les œufs séchaient, nous avions une de ces dégaines! Je ne vous dis que ça…Et pour enlever tout cela:  « aie, aie, madre mia! » Il fallait frotter, frotter…
Voilà ce que me rappelle le mot  » mona« . Et Dieu que nous étions heureux…
Bonne fête de Pâques à vous et à ceux qui vous sont chers.
Prenez bien soin de vous.
Amitiés, bises.
Michelle.

Note additionnelle du ouedmaster : si vous tapez,  dans la case « recherche…« ,  en haut à droite  de cet article, « anecdotes pascales » , vous aurez l’inoubliable chance de revoir tout ce qui a été dit sur Pâques, rameaux et… la mouna en … 2018. Oui, ça ne fait que deux ans, mais nous ne l’avions plus en mémoire. Mais Jadette est arrivée…

« Le dessous des cartes »: l’Algérie.

Vous ne connaissez peut-être pas l’émission hebdomadaire intitulée « Le dessous des cartes », sur Arte.

« Le Dessous des cartes décrypte les enjeux de notre monde contemporain au moyen de cartes géographiques. Créé par Jean-Christophe Victor, le magazine est présenté par Émilie Aubry. Diffusée à l’antenne tous les samedis à 19h30, l’émission est visible en replay pendant deux mois. »

Le 7 mars 2020, l’émission porte sur l’Algérie.

Le lien ci-dessous vous permettra d’en savoir plus…. en restant chez vous… bien sûr.

https://www.arte.tv/fr/videos/083964-022-A/le-dessous-des-cartes-algerie-le-grand-gachis/

Un autre champignon.

Un autre champignon ……

Le champignon de fenouil n’ayant pas dévoilé ses secrets, je voulais vous parler d’un autre champignon que j’ai connu chez nous, à Rio Salado. Un champignon que ma grand-mère maternelle cultivait, ou pour être plus exacte, élevait avec un soin tout particulier,   A l’abri des courants d’air, de la lumière, et de la chaleur, dans un récipient  en verre relativement grand. C’était une espèce de membrane gélatineuse, baveuse, visqueuse, pas jolie à voir, qui ressemblait à la mère que l’on trouve dans le fond des bouteilles de vinaigre. Ma grand-mère le nourrissait à grand renfort de cuillerées d’eau sucrée, et chaque matin, j’avais l’obligation d’ingurgiter de gré ou de force, le nez pincé, une gorgée de ce soi-disant remède miracle, produit par ce champignon qui devait me guérir du paludisme. Entre nous soit dit, après de bons mois de ce traitement, et un séjour sur les hauteurs de  Tlemcen, je n’eus plus de crise de paludisme. Bave du champignon ou quinine? Je ne saurais dire. Longtemps j’ai cru que ma grand-mère était la seule dépositaire de cette potion magique.  D’où tenait-elle ce champignon ?  Là aussi mystère. Jusqu’au jour où bavardant avec la maman d’une de mes élèves, pharmacienne de formation, j’appris que ce champignon miracle est en fait un KOMBUCHA. J’eus tout de même un  petit pincement au cœur , un peu déçue, je venais d’ apprendre que ma grand-mère n’avait pas l’exclusivité de ce champignon. 

Pour parfaire vos connaissances, consultez le sage de l’ Ami René,  le » Sidi Ould Google ». Il vous en dira  plus, sur le kombucha, champignon médicinal.

Vous pouvez aussi aller sur le site dont voici le lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kombucha

La solution oranaise pour éradiquer ce virus…

Chers amis

Je  ne sais pas si cette contribution aura le droit de citer sur notre site, mais à titre amical voici ce que tout cela m’inspire.

Dans le monde et bien entendu en France, on parle beaucoup et de plus en plus de cette épidémie ( ?) pandémie ( ?) du virus CORONA. (Si par malheur, il atteignait la Côte d’Ivoire et pays limitrophes, ce serait une catastrophe).


Les Etats se préparent, prennent des précautions,  cherchent des solutions plus ou moins réalistes.

Que diriez-vous, vous qui êtes proches du pouvoir de suggérer que « nouzôtres pôvres » Oranais avons la solution, bien sûr par expérience.

Aucun de nos compatriotes  n’a oublié la terrible  épidémie de choléra qu’a connue ORAN en 1849 . (voir le lien en fin d’article)

La tradition orale nous a toujours enseigné  que, devant l’hécatombe de morts, un général (PELISSIER) dit (ordonna) à l’abbé (SUCHET) en désignant la montagne du MURJADJO

« Foutez donc une vierge là-haut et elle se chargera de jeter le choléra à la mer ».

La même tradition dit que le dimanche 04 novembre 1849, une impressionnante procession partie de l’église St Louis alla porter une statue de la vierge sur la montagne et …..ce fut le miracle.

Qu’attendez-vous pour interpeller les autorités politiques , religieuses et surtout militaires pour faire de même. Il ne manque pas en France de montagnes pour çà .

Je pense au Mont Ventoux pas très loin de Courbessac. On pourrait transférer « notre » sanctuaire rapatrié lui aussi.

Hastà pronto,  si Dios quière’ y también el CORONA VIRUS.

Abrazos

René

P.S Pour ne rien vous cacher je vous confirme que j’ai demandé à un sage du marabout de Sidi Kacem (il s’appelle Ould Google, je crois) de m’aider un peu.

Qui pourrait me dire: les champignons de fenouil.

René, c’est moi qui vais te mettre mettre à l’épreuve, à vous aussi qui visiter notre Site. En Sardaigne, lorsque j’ai eu la joie de retrouver ces »abuelitas », j’ai fait une deuxième découverte dans la vitrine d’une épicerie, découverte qui m’a fait un réel plaisir: il y avait là, devant nous: des champignons de fenouil! Te souviens-tu, de ces champignons de fenouil que l’on achetait à BRÉDÉA, en revenant d’ORAN ? Des gamins nous attendaient au bord de la route, avec dans leur sac de jute, ces beaux champignons blancs, que nos aînés avaient baptisés : champignon de fenouil. Pourquoi? là est la question! Alors peux- tu me dire, pouvez-vous me dire, le nom exact de ce champignon. J’ai toujours eu la même réponse: « Je ne connais pas ce champignon je ne vois pas ce que c’est» Alors je vous mets tous à contribution, peut-être aurez-vous plus de succès que moi. Un conseil: n’oubliez pas de vérifier votre réponse sur internet, chose que, dans ma naïveté, j’avais oublié de le faire pour le « capuchon de moine ». Maintenant, je vous laisse je vais préparer une omelette aux champignons ………de Paris.

Qui pourrait me dire…?

Je me souviens, à RIO……

A la fin de notre enfance, juste avant l’adolescence, nos loisirs étaient simples et sains. Nous avons appris beaucoup de choses à la formidable Ecole  de la vie.
Nous n’avions ni smartphone, ni tablette, … Nous ne connaissions ni Facebook ni twitter.

Par contre, nous savions placer des pièges, attacher des hameçons, préparer de la glue, fabriquer une bilocha, faire du bromèche, trouver des ‘’fourmidèles’’ après les premières pluies d’automne, faire des oursins, tirer le boliché… On commençait même à essayer entre amis la recette des gaspachos et de la paëlla

Pour paraphraser un ainé célèbre: « Nous étions malheureux mais nous ne le savions pas. Alors comme des c…, on vivait heureux »

 J’en arrive à ma question :

C’est à l’occasion de recherches des ‘’fourmidèles’’ le long de la voie ferrée vers la maisonnette ou dans les terrains caillouteux, que j’ai découvert, au milieu de feuilles et de petites plantes hautes de 4 à 5 cm, une ‘’fleur ?’’ épaisse qui ressemblait à une capuche blanche avec des bandes violettes. Au village, on l’appelait : « ABUELITA » .

QUI POURRAIT ME DIRE, si certains d’entre vous s’en souviennent, le nom de cette plante. Et, « jujube sur la mouna », le nom scientifique et pourquoi pas une photo?

Vous me savez nostalgique de notre RIO. C’est pourquoi, quand il m’arrive d’aller en brousse (hélas de moins en moins), je cherche des similitudes (rares).

Jeudi dernier, j’étais chez un ami forestier et planteur à Yakassé-Me, en pays ATTIE.
Je n’ai pas trouvé un nid de fourmidèles mais j’ai trouvé…

une termitière que j’ai photographiée je vous la dédie

Avec toutes mes amitiés.

René Cardona

Abidjan

Conseil d’administration du bureau de notre amicale (fév.2020)

Etaient présents : Danielle et Yves ANDREO  –   André BLASCO –  Renée PASTOR/CURTI – Blondine DESCAT – Marie-Claire ESCUDERO – Monique et Gérard LAMBERT ––- Chantal et Jean-Louis LOZANO – Marie-Paule MIRALLES – René MIRALLES -–   Joseph PLAZA – Salustiana et Francis QUILES – Nicole et Ernest REYNE  –  Carmen RIPOLL – Jadette et Jacques SALVA – Annie SEMPERE.

 /

Etaient excusés : Richard ANDREO – Henriette et Daniel ARACI – Simone et Rémi BELTRAN  – Rosette et André BERMUDES – Denise et René CARDONA – Michelle CHORRO – Dolorès et Antoine  CLEMENT –  Denise et Hilaire CLEMENT – Georges DESCAT – Marie-, Christine et François ESCUDERO  –  Suzanne et Raphaël GRAS –  Josette LOPEZ – Nicole et Albert LOPEZ – Anne-Marie MARTOS – André MARZULLO – Christine  PLAZA – Françoise REQUENA – Danielle RODRIGUEZ/LONG – Armand ROSELLO – Etienne ROSELLO – Jacqueline SEGURA –Jean-Paul VIDAL – Sabine et Olivier VIDAL –  Robert VIDAL.

___________________________

Les problèmes de santé ne nous épargnent pas. Nous étions donc peu nombreux aujourd’hui, mais très heureux de compter parmi nous la présence de Salustiana et Francis QUILES.

A l’ordre du jour, nous avions essentiellement à traiter de l’organisation du prochain rassemblement de Pentecôte, le dimanche 31 mai 2020.

Cette manifestation se déroulera, comme l’an dernier à

l’ODEON EVENTS

864 RD Route de MEZE 34560 POUSSAN. 

Tél 06 63 38 49 43

(www.odeon-event.com).

La salle d’accueil mise à notre disposition en 2019 étant réservée pour une soirée dansante, notre repas sera servi dans une salle annexe présentant les mêmes commodités mais dont la capacité d’accueil des participants est limitée à 150 personnes.

Un bar pourra y être installé pour un apéritif convivial précédant un repas que nous espérons toujours aussi bon, même si le traiteur a changé. Le menu suivant est prévu :

Entrée :           Salade de mâche au saumon et gambas

Plat :               Filet mignon sauce au miel

Fromages :      Assiette du berger

Dessert :         Omelette norvégienne flambée à la liqueur impériale

Café, eaux et vins compris

Mise de table et service compris.

La participation est fixée à 35 € par personnes + le bar, et un DJ animera la manifestation et l’après-midi dansant jusqu’à 20 heures.

Une circulaire est en préparation pour l’information et l’inscription des participants jusqu’au 18 mai date limite de réservation. La liste des inscriptions sera arrêtée dès la 150ème inscription. Une liste d’attente pourra être ouverte en cas de désistements.

(A noter toutefois qu’en 2019 nous étions 139 et qu’il est peu probable que la limite de 150 soit franchie cette année).

Séjour en Espagne

Jacques Salva nous rappelle qu’un séjour de 4 nuits et 5 jours, en pension complète (199€), est organisé à Santa Suzana, auquel nous aurions pu nous intégrer. Il est désormais trop tard pour une inscription globale de l’amicale. Toutefois, ceux qui pourraient être intéressés peuvent encore s’inscrire individuellement auprès de l’organisateur (renseignements à demander à Jacques) à condition de s’y rendre par leurs propres moyens.

Site internet

Quelques amicalistes se sont manifestés sur notre site à l’occasion de la période des vœux de nouvel an. Joseph a toutefois déploré le silence à cette occasion de la plupart des membres du conseil d’administration.

NB :Pour ceux que cela intéresse, je signale que le CSCO organise son assemblée générale annuelle, à Aix en Provence le 29 février, dans les locaux de la Maison Maréchal Juin, av de Tubingen.

Un repas sera proposé sur place à 28€ y compris une kemia/anisette à l’Oranaise.

Ernest REYNE, Président