2021 : nos vœux.

Chers amis,

L’an dernier, comme chaque année, je vous adressais nos vœux de bonne et heureuse année 2020. Le coronavirus en a voulu autrement. Il nous a fait vivre une « ANNUS HORIBILIS ». Mais nous, pieds noirs, nous en avons connu bien d’autres.

Certes, nous n’avons pas pu nous réunir comme prévu, ni en conseil d’administration , ni en rassemblement annuel à Pentecôte. Mais, notamment par l’intermédiaire de notre site , et grâce à Joseph Plaza, Jadette Salva, René Cardona et bien d’autres, nous sommes demeurés en contact quasi permanent.

Nous vous avons fait parvenir un message à l’adresse du Président de la République, pour le rappeler au juste devoir de mémoire de l’œuvre de nos pères dans l’Algérie française.

Par Michelle Chorro, nous avons gardé le lien avec la CSCO qui nous informe, photos à l’appui, que la réhabilitation du cimetière de Rio Salado est achevée et bien achevée. Merci et bravo au Président Jean-Jacques Lion et à toute son équipe qui poursuivent, avec tout autant de détermination, leurs difficiles tâches sur d’autres cimetières d’Oranie.

On nous promet une prochaine campagne vaccinale avec le bout du tunnel pour l’été prochain. « INCH ALLAH ». Pour notre part, nous gardons l’espoir d’un rassemblement pour Pentecôte 2021, le dimanche 23 mai, ou peut-être un peu plus tard, et dans des conditions proches de celles de 2019.

En attendant, restez vigilants et préservez votre santé et celle de vos proches pour que l’année 2021 vous soit tout de même heureuse et que nous puissions nous retrouver enfin comme nous le souhaitons tous.

Bonne année 2021.

Ernest REYNE

L’éléphant Ahmed de Côte d’Ivoire.

Bonjour.

Cette fois ci, ce n’est pas au Village que je vous emmène mais dans mon pays « d’adoption ».

Je vais vous relater une histoire qui a alimenté voici quelques semaines (mois ?) l’actualité quotidienne en Côte d’Ivoire (heureusement, il n’y a pas que la Covid ou les élections).

Comme vous le savez, l’Eléphant est le symbole du pays. Il figure sur toutes les armoiries. Mais force est de reconnaitre que la population estimée de ces pachydermes est passée de 1660 individus en 1994 à environ 300 aujourd’hui! Je ne vais pas faire un cours là-dessus, je ne suis pas compétent pour ça , mais je peux vous certifier sans me tromper que la principale raison en est la déforestation. Les éléphants se sont donc repliés dans des zones difficiles d’accès et souvent marécageuses.
C’est le cas de la réserve d’AZAGNY , au-dessus de l’embouchure du fleuve Bandama, dans la région de Grand Lahou
. C’est là où commence notre histoire. Un éléphant, se trouvant probablement à l’étroit dans cette réserve, a émigré dans une zone où la nourriture est plus abondante. Il s’est fixé dans la région  de Guitri, un peu plus au nord dans des plantations industrielles de palmiers à huile, d’ hévéas, de bananeraies, de cacaoyers et des plantations villageoises de vivriers. Les populations ont adopté l’ éléphant qu’elles ont appelé AHMED. La cohabitation ne se passe trop mal malgré  quelques dégâts aux plantations de manioc, ignames, bananes  saccagées pour se nourrir et, plus grave, pour boire les calebasses de vin de palme (Koutoukou ou bangui). Breuvage que les villageois élaborent en récupérant et faisant fermenter la sève de palmiers . Bien sûr il arrive que l’éléphant soit complètement saoul et s’effondre!!!

Si Ahmed, l’éléphant, ne s’est jamais attaqué à la population, il n’en est pas de même avec les engins roulants: vélos, mobylettes, compacteurs, tracteurs agricoles. Pourquoi ? Toutes les supputations restent ouvertes… Tout cela est filmé et souvent commenté  avec beaucoup de naturel dans un langage spontané par des villageois munis de téléphone portable. Par crainte des exactions en augmentation et du risque d’abattage de l’animal, des bonnes volontés se sont mobilisées pour « SAUVER AHMED » . Plusieurs vidéos ont été réalisées et publiées sur ce qu’on appelle de nos jours les réseaux sociaux . Même la chaine  » France 24″ a consacré un petit reportage très bien fait d’ailleurs. Avec l’aimable et amicale assistance  de notre talentueux ‘’Oued Master’’, Joseph, on trouvera ci-dessous la première vidéo à l’origine de toute cette saga . Appréciez au passage les suppliques que le villageois adressent à Ahmed et au cycliste qui s’est fait renverser. Fort heureusement, l’éléphant ne s’en prend qu’à son vélo !! J’envoie également les autres vidéos à Joseph. Il verra l’opportunité de les publier.

Bonnes Fêtes de fin d’année à tous, malgré la « scoumoune » et le couvre-feu que nous avons aussi connu pour Noël sous d’autres cieux.

Bien amicalement à tous.

René

Abidjan

12 Décembre 2020.

Autres vidéos :

Qui s’en souvient?

Nous venons d’entamer le mois de Décembre et les médias nous reparlent,
comme tous les ans, du CALENDRIER de l’ AVENT.
Moi, j’étais bien jeune à Rio, (il y a bien longtemps) et, si je ne souviens pas de  »L’AVENT » par contre, je me souviens qu’au début décembre, on fêtait Saint Éloi, patron des forgerons, maréchaux-ferrants, mécaniciens et autres métiers mécaniques.

Ce matin-là il y avait chez tous les professionnels , offert aux clients , amis (en fait, à tous), un casse-croûte comme on savait les faire à Rio.
Quelle ambiance conviviale, amicale, joyeuse et moqueuse avec des plaisanteries dans un idiome bien de chez nous !!!
Pour ne  »vexer » personne, on passait allégrement de chez Firpo, chez Mourcet, chez Pep, chez Jurado et tous les autres qu’il me serait difficile d’énumérer aujourd’hui.
Au menu : c’était sardines, petits rougets, longanisse, grillés. et charcuterie . Tout ce que nous aimions.  Je ne parle pas du vin qu’on pouvait boire soit dans un verre (pas en plastique) soit (j’ai oublié le nom) à la régalade, à la bouteille avec un roseau taillé en biseau (écolos avant l’heure).

Je pense qu’à midi, au déjeuner, peu de participants devaient faire honneur au repas familial.

Aujourd’hui je ne retrouve pas sur le calendrier St Éloi en décembre . Il a peut être été…confiné ! Ou il est tout simplement resté à RIO qui savait tellement le fêter.

René CARDONA
Abidjan
05 Décembre 2020

Illustration de Jadette Salva, notre archiviste omniprésente.

1911-La forge de Grégoire VALERO. Les familles de forgerons. Au premier plan, l’enclume. (Archive de l’amicale du Rio Salado).
1931- la forge de M. FIRPO-Antoine et Tanou FIRPOBernabé SANCHEZGrégoire VALERO. (archive de l’amicale du Rio Salado)
Atelier CARREGA- M. CARREGA au centre- M. MAESO casque colonial- Tio Pépé tablier (archive de l’amicale du Rio Salado)
La forge d’ Albert MOURCETAlbert RIZOAbdellah GOURINETAlbert MOURCET (archive de l’amicale du Rio Salado)
Atelier M.MALLEBRERA (archive de l’amicale du Rio Salado)
1914- ouvriers ferblantiers du côté de la gare. (archive de l’amicale du Rio Salado)
(Archive de l’amicale du Rio Salado).
(Archive de l’amicale du Rio Salado).
Atelier Francis PEREZ (Archive de l’amicale du Rio Salado).



Dans le jukebox: alors, dansez maintenant!

Le dernier « jukebox » vous a cloué sur votre fauteuil. Celui-ci vous fera lever. Plus exactement jaillir de votre siège tant la jubilation est envahissante. C’est sûr!!! Bon remède contre l’inaction qui nous guette.

Remarque: pour les non-initiés, il est possible de voir cette vidéo sur grand écran, en cliquant sur le symbole en bas à droite.

Remarque bis: personne ne vous empêchera de « poster » votre commentaire et même, cerise sur le gâteau, de suggérer un autre « jukebox » au ouedmaster. Si, si…. c’est possible.

Dans le jukebox: remuons-nous!

Parfois le hasard fait bien les choses, a-t-on coutume de dire. Cette grande machine qu’est YouTube nous entraine bien loin et, avouons-le, met du baume à nos cœurs bien (trop) au ralenti par ces mauvais temps.

Jugez-en par vous même.

Rien ne vous interdit de vous agiter sur vos chaises, ou, pourquoi pas de danser avec votre cavalière du moment. Et ne dites pas que ça vous rend triste!!! Dansez!!! Mais dansez donc!! Les beaux jours, les fêtes, la famille, les amis… Tout redeviendra comme avant.

La boxe à Rio: un champion amateur.

Je vous avais bien dit que RIO SALADO était passionné de boxe! Je vous présente aujourd’hui: Louis DE TORRES , 23 ans, né le 19 mai 1900, boxeur amateur dans les poids welters. Pour les non-initiés: « poids welters »: catégorie dans laquelle se classent les boxeurs dont le poids est compris entre 63,5kg et 67kg.

Louis DE TORRES, lors  de son dernier match, le 14 Avril 1923,  rencontra un boxeur Noir, costaud, dont le nom fut oublié. Le combat fut rude,  Louis DE TORRES venant à bout de son adversaire,  réussit à l’envoyer au tapis. Il   fut déclaré vainqueur. Il rentra chez lui couvert de bleus certes , mais content et heureux. D’autant plus que, pendant le match, son épouse mettait au monde leur premier fils: EMMANUEL. Louis DE TORRES fut également  le père de Louis, Yvettte, Marie-Claude, André et Lucie.

Devoir de mémoire: 1er novembre 2020.

Quelques photos récentes  du cimetière de Rio, démontrant qu’il a bien été réhabilité et le message de J.J. Lion, président du CSCO, que je remercie, ainsi que son équipe, pour le travail déjà accompli et celui qu’il poursuit toujours pour les autres cimetières d’Oranie.

« En cette journée mémorielle, le CSCO déposera en notre nom à tous, ABS, CSCO , Oranais,  Mascaréens, Saïdeens, Kébiriens, Mostaganémois, Belabésiens, Saladéens, Témouchentois, Tlemcéniens, et amis de tous les villes et villages d’Oranie, une gerbe et des prières en différents lieux de toute la région PACA.

Malgré l’âge et les difficultés de tous ordres, nous maintenons notre DEVOIR DE MÉMOIRE.

Nous savons et partageons la douleur et la souffrance que les récents événements et agressions barbares doivent réveiller en vous? Ces fleurs déposées en votre nom en  seront le témoignage.

Nos correspondants locaux, toujours présents, actifs et dévoués, nous ont transmis des nouvelles réconfortantes des travaux entrepris ou en cours sur les différentes nécropoles. Un reportage est en préparation et vous sera adressé par l’intermédiaire de notre publication : le DDM.

Mgr Jean Paul Vesco se rendra ce jour au cimetière Tamazouhet d’ORAN pour bénir nos tombes présentes et la mémoire des éloignés et disparus. Les autorités françaises seront représentées.

Mémoire et fidélité restent présentes, portées par nos prières.
ND de Santa Cruz  les sanctifiera pour nous.
Merci à vous tous
. »

En votre nom à tous,
Dr Jean-Jacques Lion
Pdt CSCO
et tout le Conseil d’administration.

Flânerie d’un re-confiné.

En ces périodes de … récession* de liberté personnelle, familiale, sociale, ne faudrait-il pas s’envoler vers des cieux plus cléments? Oui, mais le Monde entier est touché par cette pandémie, me direz-vous. Prenons donc les airs! Là-haut, nul doute que nous pourrons voyager sans risques. Et pourquoi ne voyagerions-nous pas avec Yanus ARTHUS-BERTRAND dans son excellent documentaire : « L’Algérie vue du ciel 2015« ? Rappelez-vous ce choc que le public eut lors de sa diffusion à la télévision. Nous, en particulier, natifs de ce même pays. Et je peux même affirmer que l’éblouissement (le mot n’est pas très fort) est apparu dès les premières images quand notre cher Rio est apparu, là, aux yeux du monde entier!!!!

Photo tirée de « l’Algérie vue du ciel » Yanus ARTHUS-BERTRAND-2015

Les spécialistes de l’analyse de l’image contesteront en prouvant que ce n’est pas notre cher village et s’useront les yeux à le démontrer. Pour ma modeste part, il s’agit de mon village natal. Point-Barre, comme disent nos jeunes.

Alors, en ces temps inhabituels d’inactivités extérieures, prenez une heure pour vous évader au-dessus de notre pays.

Bon Voyage!!!

.

*Le dictionnaire ROBERT (cher à tous nos compatriotes) nous confirme: Récession, nom féminin Astronomie: Récession des galaxies, leur éloignement progressif. Régression, ralentissement de l’activité économique. ➙ crise.  définitionssynonymesexemples